Dossier

La randonnée et les sports de montagne

La randonnée et les sports de montagne
La montagne fascine. Ainsi, de plus en plus de Suisses découvrent les joies de la randonnée, de l’alpinisme ou encore de l’escalade. Malheureusement, le nombre d’accidents augmente lui aussi. Les conseils du BPA vous permettront de vous protéger.

Nombre d’accidents en augmentation

Des paysages vierges, de l’air pur et un panorama à couper le souffle: il n’est pas étonnant que les sports de montagne comptent parmi les hobbies préférés des Suisses. Cependant, cette activité n’est pas sans risque.

Ainsi, au début des années 2000, on recensait chaque année quelque 17 700 accidents de randonnée et de montagne. Aujourd’hui, on en compte en moyenne 26 000. Cette hausse est principalement due au fait que nous sommes de plus en plus nombreux à découvrir les joies de la montagne. Les conditions météorologiques jouent elles aussi un rôle. Lors des longs étés et des automnes cléments, les montagnes sont prises d’assaut et les accidents augmentent.

26 000

personnes domiciliées en Suisse se blessent en montagne chaque année pendant l'alpinisme d'été, dont 50 mortellement.

Chaque année, 80 personnes décèdent dans les montagnes suisses, la plupart du temps en raison d’une chute lors d’une randonnée ou en pratiquant l’alpinisme. 80% d’entre elles sont des hommes.

Toutes les classes d’âge sont concernées

Les accidents de montagne surviennent dans toutes les classes d’âge. En ce qui concerne la randonnée, ce sont les seniors qui sont le plus souvent touchés; en alpinisme, ce sont plutôt les personnes âgées de 30 à 50 ans. Trois quarts des accidents mortels touchent des hommes.

Glisser, trébucher, chuter

Dans la plupart des cas, les victimes d’accidents glissent, trébuchent ou chutent. Les blessures concernent donc surtout les chevilles et la partie inférieure des jambes.

Les conseils du BPA pour éviter les accidents

Pour les moniteurs J+S

Que ce soit lors d’un camp ou d’une excursion avec des enfants ou des jeunes, les moniteurs J+S doivent toujours réfléchir à la manière d’assurer la sécurité. Pour ce faire, ils peuvent s’appuyer sur les principes de J+S et du BPA. Quiconque respecte ces derniers apporte non seulement une contribution précieuse à la prévention des accidents, mais limite aussi fortement les risques de poursuites pénales ou de prétentions en dommages-intérêts au titre de la responsabilité civile.

Il existe de nombreux autres aide-mémoire pour les sports les plus variés. Consultez notre page récapitulative.

À l’attention des prestataires d’activités de plein air et d’aventures

Dans les activités de plein air et d’aventures, la qualité et la sécurité doivent être au rendez-vous. Dans ce but, la fondation «Safety in adventures» a mis au point un système de gestion de la sécurité, dans le cadre duquel des prestataires peuvent obtenir une certification. La fondation a été dissoute fin 2019. Au cours d’une période de transition jusqu’à fin 2022, le BPA va assurer ses missions. Plus aucune nouvelle entreprise ne sera certifiée, mais les entreprises déjà certifiées pourront néanmoins continuer à renouveler leur certification chaque année.

Publications et matériel

  • Status 2019 – Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

    2.360, Recherche et statistique, STATUS , 64 pages, aussi disponible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Relevé 2018 du bpa – Accidents de sport mortels 2000–2017

    2.999, Recherche et statistique, Relevé A4, 4 pages, aussi disponible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Dossier de sécurité du bpa n° 10 – Recherche accidentologique en matière de sport

    2.106, Recherche et statistique, Dossier de sécurité A4, 344 pages, aussi disponible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger PDF
shopping_cart
Vers le panier
0