Dossier

Les sports de neige hors des pistes

Les sports de neige hors des pistes
Des paysages vierges et une poudreuse de rêve: les sports de neige hors des pistes promettent des moments inoubliables. Malheureusement, ils comportent aussi un danger d’avalanche et de chute. Si l’on veut éviter les accidents, la prudence est de mise.

Le danger d’avalanches hors des pistes et des itinéraires

Chaque année en Suisse, les avalanches font en moyenne 20 victimes. Seules des connaissances spécifiques et beaucoup d’expérience permettent d’évaluer correctement le risque d’avalanche. Toute personne qui s’aventure en terrain avalancheux sans posséder ce savoir met en danger non seulement sa propre vie, mais aussi celle des autres.

20

personnes par année perdent la vie dans des avalanches hors des pistes.

Les randonneurs à skis

sont plus touchés.

Facteurs de risque

Le risque de déclencher une avalanche dépend des conditions du moment, du terrain et du comportement de chacun. Le bulletin d’avalanches de l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF) donne des informations détaillées sur les conditions.

Conditions

Quand le danger d’avalanches augmente-t-il?

  • Lorsqu’il neige ou qu’il pleut.
  • Lorsqu’il y a du vent, qui a pour conséquence que la neige se déplace et s’accumule à l’ombre sous forme de neige soufflée.
  • Si la température augmente nettement ou en cas de fort rayonnement solaire.

Terrain

Les avalanches peuvent se déclencher à partir d’une déclivité de 30 degrés environ. Plus une pente est raide, plus elle est dangereuse. Les pentes avalancheuses sont souvent situées à l’ombre, près d’une crête ou derrière une arête et chargées de neige soufflée.

Facteur humain

Les avalanches qui mènent à un accident sont généralement déclenchées par des personnes pratiquent un sport de neige. Pour cette raison, il est judicieux de suivre des cours sur les avalanches. De plus, il convient de privilégier un itinéraire présentant un faible risque d’avalanche.

Apprendre grâce aux autres

Sur la plateforme securitealpine.ch, le BPA, le Club Alpin Suisse (CAS) et d’autres partenaires analysent des situations à risque rencontrées sur le terrain afin d’éviter que les mêmes circonstances donnent lieu à des accidents. Apportez votre pierre à l’édifice en signalant les éléments qui ont mis ou auraient pu mettre en péril la sécurité.

Les conseils du BPA pour éviter les accidents

Pour les moniteurs J+S

Lors de toute activité, les moniteurs J+S doivent réfléchir à la manière d’assurer la sécurité. Quiconque respecte les principes de J+S et du BPA apporte non seulement une contribution précieuse à la prévention des accidents, mais limite aussi fortement les risques de poursuites pénales ou de prétentions en dommages-intérêts au titre de la responsabilité civile.

Il existe de nombreux autres aide-mémoire pour les sports les plus variés. Consultez notre page récapitulative

À l’attention des prestataires d’activités de plein air et d’aventures

Dans les activités de plein air et d’aventures, la qualité et la sécurité doivent être au rendez-vous. Dans ce but, la fondation «Safety in adventures» a mis au point un système de gestion de la sécurité, dans le cadre duquel des prestataires peuvent obtenir une certification. La fondation a été dissoute fin 2019. Au cours d’une période de transition jusqu’à fin 2022, le BPA va assurer ses missions. Plus aucune nouvelle entreprise ne sera certifiée, mais les entreprises déjà certifiées pourront néanmoins continuer à renouveler leur certification chaque année.

Publications et matériel

  • Status 2019 – Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

    2.360, Recherche et statistique, STATUS , 64 pages, aussi disponsible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger le PDF PDF
  • Relevé 2018 du bpa – Accidents de sport mortels 2000–2017

    2.999, Recherche et statistique, Relevé A4, 4 pages, aussi disponsible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger le PDF PDF
shopping_cart
Vers le panier
0