Conseils

Protection dorsale Est-il judicieux de porter une coque?

Snowboard, ski, VTT ou encore équitation: les protections dorsales sont utiles dans différents types de sport. Découvrez à quoi il faut veiller lors de l’achat et du port d’une coque.

Pour votre sécurité

  • À skis ou en snowboard: portez une protection dorsale dans les snowparks.
  • En VTT: enfilez votre protection dorsale pour la descente et le freeride.
  • Essayez votre coque avant de l'acheter: elle doit être ajustée et près du corps.
  • Utilisez un sac à dos avec plaques de protection intégrées.

Pas de norme unique pour les protections dorsales

Snowboard, ski, VTT ou équitation: les protections dorsales sont utiles dans différents sports. Il n’existe toutefois pas de norme unique garantissant un niveau de sécurité spécifique.

Certains fabricants se réfèrent donc à la norme EN 1621-2, qui s’applique aux protections dorsales pour motocyclistes. Celle-ci garantit une certaine protection mais n’a pas été élaborée pour le sport. Mieux vaut cependant opter pour une protection conforme à la norme EN 1621-2 que pour une coque ne répondant à aucune norme.

Quand le port d’une protection dorsale est-il indiqué?

Le port d’une coque dorsale est particulièrement indiqué lorsqu’il existe un grand risque de blessure au dos. Cela concerne d’abord les skieurs et les snowboarders qui évoluent dans des snowparks. Là, ils risquent en effet beaucoup plus de se blesser au dos, par exemple en tombant sur des objets anguleux tels qu’un rail ou une box, que sur les pistes. Sont ensuite concernés les vététistes adeptes de descente ou de freeride.

Protection offerte par une coque dorsale

Une protection dorsale bien ajustée:

  • amortit les chocs directs sur le dos;
  • réduit l’impact d’objets pointus (p. ex. pierres);
  • stabilise légèrement le tronc.

Ce dont une protection dorsale ne vous protège pas:

  • compression de la colonne vertébrale consécutive à un choc sur le coccyx ou sur la tête;
  • flexion des vertèbres cervicales;
  • torsion excessive de la colonne vertébrale.

Il existe des sacs à dos dans lesquels sont intégrées des plaques de protection dorsale. Pensez à cette option pour le ski, le snowboard ou le vélo. Rempli intelligemment (objets mous placés contre le dos, objets durs vers l’extérieur), un tel sac vous protégera en cas de chute.

Questions juridiques

Si le sport est synonyme de liberté et d’épanouissement personnel, ses adeptes n’évoluent pas pour autant dans une zone de non-droit.

Interlocuteur/-trice au BPA

Benedikt Heer

Benedikt Heer

Conseiller Sport et activité physique

Publications et matériel

  • Status 2019 – Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

    2.360, Recherche et statistique, STATUS , 64 pages, aussi disponsible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger le PDF PDF
shopping_cart
Vers le panier
0