Dossier

Sports de balle: jouer sans se blesser

Sports de balle: jouer sans se blesser
Qu’il s’agisse de football, de handball, de volleyball, de tennis ou d’unihockey, les sports de balle comptent d’innombrables adeptes en Suisse, mais aussi de nombreux accidents. Grâce aux conseils du BPA, plaisir de jouer rime avec sécurité.

Plus exigeants qu’il n’y paraît

Les sports de balle sont très appréciés de l’ensemble de la population, des compétiteurs en herbe aux amateurs seniors. Les soirs et les week-ends, terrains et gymnases suisses ne désemplissent pas. La fédération de football compte ainsi plus de 280 000 licenciés, celles de tennis 160 000 membres et celle de basketball plus de 18 000 adhérents. Viennent s’y ajouter d’innombrables joueurs amateurs ou occasionnels.

268 000

footballeurs licenciés

Les différentes disciplines possèdent un dénominateur commun: elles sont exigeantes techniquement et physiquement. Au-delà de capacités techniques et tactiques, elles requièrent force, endurance et coordination.

136 000

résidents suisses ont chaque année un accident lors de la pratique d’un sport de balle.

Blessures: l’appareil locomoteur le plus souvent touché

La popularité et le degré de difficulté de ces sports se reflètent dans la statistique des accidents: le foot enregistre chaque année environ 82 000 accidents, le volleyball 10 000. Les blessures au genou ou à la partie inférieure des jambes (notamment au tibia ou à la cheville) sont particulièrement fréquentes, mais elles sont suivies de près par celles au tronc, à l’épaule, à la main ou aux doigts.

Des conséquences sous-estimées

De nombreux sportifs ne sont pas conscients des conséquences d’un accident subi lors de la pratique d’un sport de balle. Même si la plupart des cas sont sans gravité, les dommages à long terme sont loin d’être une exception. En fonction de la gravité des blessures, le quotidien se retrouve bouleversé pour plusieurs mois et il arrive même qu’on ne puisse plus exercer son métier pour une longue période, voire définitivement.

Les conseils du BPA pour éviter les accidents

Pour les moniteurs J+S

Que ce soit lors d’un camp ou d’une excursion avec des enfants ou des jeunes, les moniteurs J+S doivent toujours réfléchir à la manière d’assurer la sécurité. Pour ce faire, ils peuvent s’appuyer sur les principes de J+S et du BPA. Quiconque respecte ces derniers apporte non seulement une contribution précieuse à la prévention des accidents, mais limite aussi fortement les risques de poursuites pénales ou de prétentions en dommages-intérêts au titre de la responsabilité civile.

Il existe de nombreux autres aide-mémoire pour les sports les plus variés. Consultez notre page récapitulative.

Publications et matériel

  • Status 2021 - Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

    Recherche et statistique, Documentation A4, 76 pages, 2.399, No. DOI 10.13100/BPA.2.399.02.2021, aussi disponible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Accidents de sport mortels 2000-2020 – Relevé 2021

    Recherche et statistique, Relevé A4, 7 pages, 2.406, No. DOI 10.13100/BPA.2.406.02.2021, aussi disponible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger PDF
shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.