Brève de sécurité

Médicaments au volant Juillet 2018

Vous prenez des médicaments? Alors pensez aux éventuelles conséquences que ces derniers peuvent avoir sur votre capacité de conduire. En effet, médicaments et conduite sont parfois incompatibles. Chaque année, en Suisse, près de 150 personnes sont gravement blessées ou décèdent dans des accidents de la route dus à la consommation de médicaments ou de drogues. Selon plusieurs études, ce nombre est en réalité encore plus élevé.

Recommandations pour votre sécurité

  • Informez-vous auprès d’un spécialiste (médecin, pharmacien ou droguiste) quant aux éventuels effets secondaires d’un médicament. Il existe souvent d’autres préparations tout aussi efficaces mais sans conséquence sudr la capacité de conduire.
  • Soyez prudent si vous prenez un somnifère: ses effets peuvent encore se faire sentir le lendemain.
  • Pour toute modification de la posologie, adressez-vous à un spécialiste.
  • Evitez de consommer de l’alcool si vous prenez des médicaments: cela peut en renforcer ou en supprimer les effets.
  • Prenez le volant uniquement lorsque vous êtes en pleine possession de vos moyens.

Tout conducteur d’un véhicule doit être en possession des capacités physiques et psychiques qu’exige la conduite (art. 31, al. 2 et art. 91 de la loi fédérale sur la circulation routière, LCR). La prise de médicaments peut altérer ces capacités et entraîner des conséquences juridiques (p. ex. retrait du permis de conduire pur une durée minimum de trois mois).
Soyez prudent et demandez conseil à votre médecin, pharmacien ou droguiste avant de prendre le volant, si vous prenez des médicaments. Pour vous protéger ainsi que vos passagers et les autres usagers de la route.

Informations complémentaires:

shopping_cart
Vers le panier
0