Conseils

Médicaments au volant Un danger sous-estimé

Médicaments et conduite ne font pas toujours bon ménage. De nombreux traitements altèrent en effet notre capacité de conduire, y compris les remèdes sans ordonnance. Le BPA vous aide à y voir plus clair.

Pour votre sécurité

  • Demandez à votre médecin ou pharmacien si le médicament altère la capacité de conduire.
  • Avant de prendre un médicament, lisez la notice d’emballage ou consultez mymedi.ch.
  • Faites particulièrement attention en début de traitement ou lors d’un changement de posologie.
  • Soyez particulièrement prudent si vous prenez des somnifères ou des antidouleurs puissants.
  • Évitez de mélanger alcool et médicaments.

Médicaments et conduite: parfois incompatibles

Comprimés, capsules, gouttes, suppositoires... Environ 3500 médicaments disponibles en Suisse, dont certains vendus sans ordonnance en droguerie ou pharmacie, peuvent altérer la capacité de conduire.

De nombreux usagers de la route ne sont toutefois pas conscients qu’ils risquent de ne plus être en état de conduire leur voiture, leur moto ou leur vélo après avoir pris certains médicaments. Chaque année, environ 135 personnes sont grièvement blessées ou tuées sur les routes suisses en raison d’une consommation de médicaments ou de drogues. La présence de ces substances n’étant pas recensée pour tous les accidents, les chiffres réels pourraient même être encore plus élevés.

Un effet primaire, des effets secondaires

Certains médicaments permettent certes à des malades de prendre le volant. Les personnes atteintes d’épilepsie, par exemple, ne sont autorisées à conduire qu’après un certain temps sans crise et les médicaments leur sont donc d’une grande aide.

Mais de nombreux principes actifs peuvent affecter la capacité de conduire. Ils peuvent par exemple être à l’origine d’épisodes de somnolence ou de troubles de la vision et réduire la capacité de réaction ainsi que la concentration. La consommation additionnelle d’alcool ou la prise simultanée de différents médicaments peuvent en outre renforcer ces effets négatifs.

La prudence est de mise

De nombreux principes actifs peuvent perturber les capacités physiques et mentales. La prudence est particulièrement de mise pour les substances suivantes:

  • remèdes contre la grippe
  • remèdes contre la migraine
  • antidouleurs
  • calmants et somnifères
  • collyres et pommades ophtalmiques
  • antiallergiques
  • antidépresseurs
  • neuroleptiques
  • stimulants (p. ex. coupe-faim)
  • régulateurs de tension artérielle
  • certains remèdes à base de plantes

La combinaison avec de l’alcool, d’autres médicaments ou des drogues peut réduire encore davantage votre capacité de conduire.

La sécurité avant tout

Avant de prendre le volant, lisez la notice d’emballage et informez-vous auprès de votre médecin, dans une pharmacie ou une droguerie sur les effets secondaires d’un médicament. Soyez particulièrement prudent si vous prenez un tranquilisant ou un somnifère: leurs effets peuvent encore se faire sentir le lendemain.

Notez qu’il existe parfois d’autres préparations tout aussi efficaces mais sans conséquence sur la capacité de conduire. Renseignez-vous.

Le site mymedi.ch fournit aussi de nombreuses informations. Ne conduisez que lorsque vous vous sentez bien.

Questions juridiques et décisions judiciaires

La loi fédérale sur la circulation routière (LCR) est formelle: tout conducteur de véhicule doit être en possession des capacités physiques et psychiques que requiert la conduite. Il est sinon considéré comme incapable de conduire. Cette exigence vaut également en cas de prise de médicaments. Les personnes qui prennent le volant alors qu’ils ne la remplissent pas s’exposent à des conséquences juridiques.

Publications et matériel

  • Médicaments au volant

    Campagnes, Affiche A3, 1 page, 5.629, aussi disponible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Affiche A3 "Demandez si ça roule!"

    Campagnes, Affiche A3, 1 page, 5.431, aussi disponible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Dépliant A6/5 "Demandez si ça roule!"

    Campagnes, Papillon Format spécial, 1 page, 5.432, aussi disponible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Dévidoir de 750 autocollants "Demandez si ça roule"

    Campagnes, Présentoir Format spécial, 0 page, 5.434, aussi disponible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger PDF

Contact

Thomas Kramer

Thomas Kramer

Conseiller Comportements routiers
shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.