Dossier

Les seniors dans le trafic routier: accidents, causes et prévention

Les seniors dans le trafic routier: accidents, causes et prévention
La population suisse vieillit et les seniors veulent, bien entendu, rester mobile. Malheureusement, le risque d’accident est particulièrement élevé chez les personnes de 65 ans et plus. Ceci n’est toutefois pas une fatalité.

Les seniors savent ce que signifie «se déplacer en sécurité»

La mobilité est importante pour les seniors. Ils veulent faire leurs courses, rendre visite à leurs amis et à leur famille ou organiser une sortie. Les usagers de la route de plus de 65 ans se comportent en général de façon sûre dans le trafic routier. Ils prennent rarement le volant après avoir bu, ils conduisent moins souvent la nuit, ils attachent en principe leur ceinture et ne roulent pas trop vite.

De nombreux accidents à pied, au volant et... à vélo électrique

Pourtant, les seniors de 65 ans et plus sont les plus exposés dans le trafic routier. La létalité – le risque d’être tué dans un accident – est particulièrement élevée dans ce groupe d’âge. Sur 10 000 accidents occasionnant des blessures, quelque 350 seniors en moyenne sont tués. En comparaison, ce chiffre descend à environ 80 chez les 25-44 ans.

84

seniors en moyenne meurent chaque année dans un accident de la route.

35%

des personnes tuées sont des piétons.

Les seniors, lorsqu’ils se déplacent à pied, sont les plus touchés par les accidents graves. Chaque année, environ 240 personnes sont blessées grièvement ou mortellement de cette façon. Les accidents de voiture arrivent en deuxième position, avec 220 dommages corporels graves.

À velo électrique:

Le nombre d'accidents impliquant des seniors à vélo électrique augmente sans cesse.

Le nombre d’accidents à vélo électrique impliquant des seniors augmente massivement. Alors qu’ils n’étaient que 8 seniors blessés grièvement ou mortellement en 2010, ce chiffre est monté à 106 en 2018.

La vulnérabilité et la perte des capacités cognitives à l’origine du danger

Plus on avance en âge, plus on devient vulnérable. Les conséquences d’un accident sont souvent plus graves que lorsqu’on est plus jeune. De plus, les capacités cognitives baissent avec l’âge. Il devient plus difficile d’évaluer les vitesses et les distances, et le cerveau a besoin de plus de temps pour traiter les informations.

La perte des capacités cognitives peut provoquer un accident. Ainsi, on oublie davantage d’accorder la priorité et on est plus rapidement distrait ou inattentif. Ce sont là les causes les plus fréquentes d’accident de la route chez les seniors.

Les seniors doivent-ils renoncer à la mobilité?

Les seniors ne doivent absolument pas renoncer à la mobilité. Il est cependant important qu’ils soient conscients des risques et fassent en sorte de les réduire. Voici les conseils du BPA.

Les conseils du BPA pour éviter les accidents

Publications et matériel

  • Sinus 2019 – Niveau de sécurité et accidents dans la circulation routière en 2018

    2.362, Recherche et statistique, SINUS A4, 104 pages, aussi disponsible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger le PDF PDF
  • Dossier de sécurité du bpa n° 14 – Sécurité des usagers de la route âges

    2.271, Recherche et statistique, Dossier de sécurité A4, 193 pages, aussi disponsible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger le PDF PDF
  • objectif sécurité – Edition 2017-1

    1.042, A propos du BPA, Magazine A4, 16 pages, aussi disponsible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger le PDF PDF
shopping_cart
Vers le panier
0