La surveillance des bains publics n’est pas réglée par la loi, mais une obligation découle de la règle générale du risque: quiconque crée un état dangereux doit faire tout ce qui est raisonnablement exigible pour éviter un éventuel dommage. Les mesures de sécurité exigées sont d’autant plus sévères que le potentiel de danger est grand. Aussi, l’exploitant d’un bain public doit-il prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurité de la clientèle, adaptées aux circonstances, proportionnées et raisonnablement exigibles. Il est tenu de mettre à disposition une installation sans défauts et de garantir une qualité suffisante de l’eau de baignade et de l’hygiène environnante. Il doit p. ex. apposer des avertissements si une installation présente des dangers qui sont en général sous-estimés par la clientèle. Il n’est pas possible de dire d’une manière générale quelle doit être la nature concrète des mesures de sécurité à prendre ou s’il faut un ou plusieurs maîtres nageurs. La décision appartient en définitive à l’exploitant et dépend de différents facteurs: taille et caractéristiques de l’installation de bains, utilisateurs: nombre et compétences en matière de natation, etc.

Le devoir de diligence d'un maître nageur en matière de surveillance a été décrit par le Tribunal fédéral dans l'arrêt 6P.160/1999 (ici).

Piscine publique

Si une personne fait usage d’une piscine publique (couverte ou plein air) à titre onéreux, un contrat lie l’exploitant à l’usager. Il en résulte des droits et des devoirs pour les deux parties. L’exploitant doit notamment s’assurer que la baignade soit surveillée par des professionnels attestés, qui assurent également l’ordre. Le baigneur doit, quant à lui, payer un droit d’entrée, respecter le règlement interne et suivre les consignes des maîtres nageurs.

Petite piscine dans un hôtel ou un camping

Dans un hôtel ou un camping avec une petite piscine, la sécurité des clients qui se baignent doit également être dûment prise en compte. La piscine peut p. ex. être surveillée par des moyens techniques (surveillance vidéo, systèmes de détection des noyades). Pour des considérations ayant trait à la responsabilité juridique, une surveillance dans les règles de l’art est toutefois recommandée. Le bpa conseille de signaler clairement si et quand la piscine est surveillée.

Plage

Si les lieux de baignade sont aménagés comme de véritables plages, les exigences en matière de sécurité sont élevées. Les dangers sont en effet souvent sous-estimés. Une surveillance suffisante de la baignade fait partie des mesures de protection des baigneurs nécessaires et raisonnablement exigibles.

Bain public avec petites installations

Les accès aux lacs conçus comme des lieux de baignade requièrent des mesures de sécurité en conséquence. Si une telle installation comporte des équipements de jeux pour enfants, des plongeoirs, des radeaux, etc., ceux-ci peuvent receler des dangers considérables pour les utilisateurs non avertis. D'après l'évaluation du bpa, seule une surveillance de la baignade permet d'y faire face efficacement.

Lieu de baignade sans installations particulières

Avec le libre accès à un lac ou à une rivière et la possibilité de s’y baigner, on ne crée en général pas de dangers particuliers. Il n’est donc pas nécessaire de prendre des mesures particulières pour protéger les personnes contre les accidents. Une surveillance de la baignade, en particulier, ne s’impose pas. Si la rive du lac ou de la rivière est rendue accessible au moyen de mesures constructives, on se souviendra qu’un tel accès est soumis à la responsabilité du propriétaire de l’ouvrage en vertu de l’art. 58 du Code des obligations (CO).

Conclusions:

  • L’exploitant d’un bain public doit prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurité de la clientèle, proportionnées et raisonnablement exigibles. Les mesures de sécurité à prendre au cas par cas dépendent de différents facteurs tels que la taille et les caractéristiques de l’installation de bains, le nombre d’utilisateurs et les compétences en matière de natation.
  • Il n’est pas possible de dire d’une manière générale s’il faut un ou plusieurs maîtres nageurs pour surveiller une installation de bains. La décision appartient en définitive à l’exploitant. Une surveillance compétente par un maître nageur est notamment recommandée en cas d’utilisation à titre onéreux et/ou si l’installation de bains recèle un danger considérable. Une telle mesure permet non seulement de réduire le risque d’accident, mais aussi le risque de responsabilité de l’exploitant.
  • Un entretien optimal de la piscine par du personnel qualifié et le respect des règles d’hygiène sont des conditions importantes pour que le plaisir de la baignade reste entier.
  • Le BPA recommande aux exploitants de bains publics:
    - de signaler clairement si et quand la piscine est surveillée;
    - d’indiquer aux parents qu’ils devraient toujours avoir leurs enfants à l’œil et garder les plus petits (jusqu’à 5 ans) à portée de main.
shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.