Le BPA en détail

Histoire La sécurité a une longue tradition

«Notre but: votre sécurité.» Voilà l’objectif que s’est fixé le BPA lors de sa fondation en 1938. Ce slogan est encore valable aujourd’hui.

En bref

  • Le Bureau de prévention des accidents a été fondé le 12 octobre 1938;
  • 46 ans plus tard, il devient une fondation de droit privé.
  • En 2008, son siège principal déménage à son adresse actuelle, au centre-ville de Berne.

Au service de la sécurité depuis plus de 80 ans

En 1938, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, le vélo gagne en importance en raison de la pénurie d’essence. Cependant, les usagers de la route manquent de discipline et les accidents sont nombreux. Dans le domaine des loisirs également, beaucoup d’accidents ont lieu. Les sports de neige sont populaires, mais les fixations de ski encore rigides. Dans l’habitat, les accidents dus au gaz ne sont pas rares. Autant de bonnes raisons pour la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents et la Conférence des directeurs-accidents de créer une fondation vouée exclusivement à la sécurité. C’est ainsi qu’est né le BPA.

Aujourd’hui, 80 ans plus tard, les domaines qui concentrent le plus d’accidents graves ne sont plus les mêmes, mais le BPA s’engage toujours en faveur de la sécurité et reste nécessaire. Au cours des dernières décennies, le nombre d’accidents de la route a fortement diminué. Les accidents non professionnels ont cependant clairement augmenté au fil du temps.

De nouveaux défis

Cette évolution ne signifie pas que la prévention des accidents est inefficace. Elle montre plutôt que l’accidentalité a fondamentalement changé. Les loisirs, par exemple, occupent une place plus importante dans la vie des gens, et le choix d’activités est beaucoup plus vaste. Le nombre croissant de seniors en Suisse est également un facteur important, car ces derniers sont plus vulnérables en raison de leur âge avancé. Ces changements sont la preuve que la prévention des accidents est une mission permanente et que l’engagement du BPA sera également indispensable à l’avenir.

L’accidentalité hier et aujourd’hui

La sécurité est un grand avantage pour la qualité de vie en Suisse. Au cours de ses plus de 80 années d’activité, le BPA y a fortement contribué. Il s’engage inlassablement pour la prévention des accidents dans les domaines de la circulation routière, du sport et des loisirs. Découvrez les jalons historiques posés par le BPA.

Jalons

Circulation routière keyboard_arrow_down

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le nombre de voitures de tourisme et de deux-roues motorisés augmente fortement. Les conséquences sur l’accidentalité ne se font pas attendre: en 1970, le BPA recense 1694 tués sur les routes suisses. Il mobilise alors plus de la moitié de ses ressources pour renforcer la sécurité routière. Sécuriser les zones dangereuses, améliorer la signalisation, augmenter le taux de port de la ceinture de sécurité et lutter contre l’alcool au volant, telles sont ses priorités. Le parc de véhicules continue de croître, tandis que le nombre d’accidents diminue d’année en année. Cette tendance se poursuit aujourd’hui. Depuis les années 1950, le BPA lance des campagnes annuelles. Leurs affiches font désormais partie intégrante du paysage routier suisse.

Sport keyboard_arrow_down

Le ski est un thème important aux yeux du BPA, et ce depuis l’introduction des fixations de sécurité au milieu des années 1940. Des appareils ont été développés au début des années 1960 pour régler correctement les fixations et garantir leur fonctionnement optimal. En 1970, le BPA lance un label de qualité pour les fixations de ski. En 1988, le Département fédéral de l’intérieur décide que seules les fixations dotées de ce label pourront être commercialisées en Suisse. Dans les années 1990, des normes européennes et internationales entrent en vigueur et remplacent les prescriptions techniques du BPA. Jusque dans les années 1980, les sports aquatiques occupent une place importante. Dans les années 1960, le BPA publie ses informations en italien également, afin de sensibiliser les immigrés venus du sud aux risques de noyade.

Loisirs keyboard_arrow_down

L’augmentation du pouvoir d’achat et l’évolution de la société de loisirs engendrent une hausse des activités pratiquées durant le temps libre. Le nombre d’accidents survenant à la maison et durant les loisirs se multiplient. Les chutes occupent la première place dans la statistique. En raison du vieillissement de la population, ce thème est encore d’actualité aujourd’hui. En 1976, la loi fédérale sur la sécurité d’installations et d’appareils techniques (LSIT) entre en vigueur. Cette loi confie au BPA la surveillance d’une grande palette de produits du domaine hors entreprises. Le BPA a retiré du marché les produits ne répondant pas aux exigences en matière de sécurité. Il crée un label de qualité. En 1997, celui-ci est remplacé par le label de sécurité du BPA. Ce label promeut des produits et appareils particulièrement sûrs.

shopping_cart
Vers le panier
0