Le BPA en détail

Objectifs Plus de sécurité, moins d’accidents

Le potentiel de prévention des accidents en Suisse est encore loin d’être épuisé. Dans les loisirs, on dénombre chaque année plus de 36 000 blessés graves et 2400 décès. Le BPA entend changer les choses en fixant des objectifs concrets, en suivant une procédure ciblée et en collaborant étroitement avec des partenaires.

En bref

  • Afin de réduire le nombre de morts et de blessés graves, le BPA met en œuvre une prévention des accidents qui vise une grande efficacité.
  • La priorité est accordée à la protection des personnes prenant involontairement des risques ou mises en danger par autrui.
  • La prévention des accidents prime sur la réduction des dommages.
  • La prévention structurelle prévaut sur la prévention comportementale.
  • Les mesures destinées à de grands groupes de population sont plus importantes que celles pour de petits groupes à haut risque.

Objectifs du BPA

Les accidents survenant dans les loisirs sont l’un des plus grands défis de santé publique. C’est ce qui ressort tant du nombre actuel d’accidents que de l’évolution des blessés ces dernières années. Si le nombre d’accidents professionnels a diminué de près d’un quart ces 30 dernières années, celui d’accidents survenant dans les loisirs a augmenté d’environ un tiers.

Le BPA a donc défini une vision claire, qu’il met en application: à l’avenir, personne ne doit décéder ni être gravement blessé sur la route et le nombre d’accidents graves dans le sport et dans l’habitat doit considérablement baisser par rapport à aujourd’hui.  Le BPA vise des baisses ambitieuses, en particulier là où il existe non seulement un risque de blessures très élevé, mais aussi une forte mise en danger d’autrui ou une faible participation volontaire, p. ex. pour les enfants sur le chemin de l’école.

Le BPA élabore lui-même une grande partie des mesures de prévention, souvent en collaboration avec des partenaires. Il alimente aussi le débat public avec des propositions de mesures. Il donne toujours la priorité aux mesures qui sont axées sur les accidents les plus fréquents et les plus lourds, qui ont un effet sur les principaux facteurs de risque et qui sont à la fois efficaces et efficientes.

Plus aucun accident mortel sur les routes

Les routes suisses comptent parmi les plus sûres du monde. Pourtant, plus de 80 000 personnes se blessent et 230 autres se tuent chaque année dans des accidents de la route. Pour ceux qui débutent dans la conduite ou se déplacent en moto ou à vélo, le risque d’accident est particulièrement élevé. Le BPA s’est donné pour mission de changer la donne.

D’ici 2030, l’Office fédéral des routes (OFROU) entend réduire à 100 le nombre d’accidents mortels des usagers de la route et à 2500 celui de blessés graves. Convaincu que cet objectif est réaliste, le BPA soutient l’OFROU dans ses efforts. Aussi vise-t-il les objectifs intermédiaires de maximum 160 morts et de 3200 blessés graves d’ici à 2025.

Points noirs de l’accidentalité keyboard_arrow_down

  • Nouveaux conducteurs
  • Motocyclistes
  • Seniors
  • Vélo classique/électrique

Facteurs de risque keyboard_arrow_down

  • Vitesse
  • Substances: Alcool, drogues, médicaments
  • Vigilance: Distraction, inattention, fatigue
  • Sollicitations excessives

Axes prioritaires du travail de prévention

Pour renforcer efficacement la sécurité routière, il est nécessaire de procéder de manière ciblée. Aussi le BPA se base-t-il sur une analyse approfondie de la situation pour concevoir toutes ses mesures de sécurité.

La mission du BPA est claire: faire en sorte qu’à l’avenir, les usagers de la route soient compétents face aux risques et soucieux de la sécurité, et qu’ils circulent à bord de véhicules motorisés intelligents et simples d’utilisation ou utilisent d’autres moyens de locomotion sûrs sur des routes lisibles et tolérant les erreurs. C’est pourquoi il s’est fixé les priorités suivantes en matière de prévention:

  • Monitorage et gestion des connaissances
  • Amélioration permanente de l’aménagement (de l’espace) routier
  • Promotion à large échelle des technologies automobiles intelligentes
  • Contrôles de vitesse et de consommation de substances axés sur la prévention
  • Optimisation de la formation à la conduite et des cours destinés aux délinquants de la route
  • Encouragement des comportements sûrs, en particulier chez les cyclistes, les motocyclistes, les enfants et les seniors

Éviter les accidents graves et mortels dans le sport

Nous disposons de plus en plus de temps libre et faisons davantage de sport, ce qui est une bonne chose. Mais, chaque année, environ 420 000 personnes vivant en Suisse sont victimes d’un accident de sport en Suisse ou à l’étranger et 138 d’entre elles en décèdent.

Ce n’est pas une fatalité. Le BPA s’attèle à réduire drastiquement le nombre d’accidents graves ou mortels dans le sport et s’est fixé comme objectif intermédiaire d’ici 2020 d’abaisser à 125 le nombre d’accidents mortels et à 12 500 celui de blessés graves.

Points noirs de l’accidentalité keyboard_arrow_down

  • Sports de neige
  • Sports aquatiques
  • Randonnée en montagne
  • Sports d’équipe
  • Sports freestyle

Facteurs de risque keyboard_arrow_down

  • Compétences insuffisantes face aux risques
  • Conscience du risque insuffisante dans le sport supervisé
  • Efficacité insuffisante des équipements de protection
  • Installations sportives ne tolérant pas les erreurs

Axes prioritaires du travail de prévention

Pour réduire le nombre d’accidents graves dans le sport, le BPA veut accroître la sécurité des infrastructures et de la pratique sportives. Les installations et les offres sportives doivent être conçues de manière à ce que les activités concernées puissent être pratiquées en toute sécurité. Une erreur lors de la pratique d’un sport, surtout s’il est institutionnel, ne doit pas avoir de conséquences graves. Le BPA veut par ailleurs faire en sorte que les sportifs respectent systématiquement les règlements en vigueur et que la gouvernance axée sur la sécurité gagne en importance. Il souhaite en outre renforcer les compétences des sportifs face au risque et sensibiliser ceux-ci aux différents dangers.

  • Recherche et conseils en faveur d’installations sportives sûres (construction, exploitation et entretien)
  • Recherche et conseils en faveur d’équipements de protection plus efficaces
  • Sensibilisation aux dangers et aux risques dans les sports individuels
  • Promotion des standards de sécurité dans le sport institutionnel
  • Encouragement et revendication d’un meilleur respect des règles dans les sports d’équipe

Moins d’accidents dans l’habitat

Chaque année, 570 000 personnes se blessent et 2000 décèdent pendant les loisirs, hors circulation routière et activités sportives. Près de la moitié de ces accidents – le plus souvent dus à une chute – ont lieu à la maison, où nous nous sentons pourtant le plus en sécurité.

Dans le domaine de l’habitat et des loisirs, il n’existe pas autant de prescriptions légales visant à garantir la sécurité des personnes que dans celui de la circulation routière. Le BPA veut néanmoins agir aussi dans ce domaine et réduire le nombre d’accidents, ou au moins éviter qu’ils n’augmentent. Il entend en particulier stopper l’augmentation du nombre de chutes graves, même s’il y a de plus en plus de personnes âgées dans la population.

Points noirs de l’accidentalité keyboard_arrow_down

  • Chutes de plain-pied
  • Chute d’une certaine hauteur
  • Chutes dans les escaliers
  • Asphyxies
  • Noyades

Facteurs de risque keyboard_arrow_down

  • Compétences insuffisantes face aux risques
  • Substances: alcool et médicaments
  • Utilisation de produits inadaptés/utilisation négligente de produits de sécurité
  • Bâtiments ne tolérant pas les erreurs

Axes prioritaires du travail de prévention

Il est possible d’éviter les accidents dans l’habitat, en particulier là où la sécurité des personnes est assumée par autrui. Les activités du BPA visent donc avant tout à développer des systèmes sûrs pour empêcher que les inévitables erreurs humaines n’aient de graves conséquences. À l’avenir, aucun accident grave ou mortel ne devra être dû à un défaut de construction ou à un appareil défectueux. Le BPA privilégie donc les approches de prévention structurelle mais reste actif dans la prévention comportementale.

  • Recherche accidentologique, en particulier infantile
  • Recherche et conseil en vue de constructions publiques et privées sûres
  • Prévention des chutes chez les seniors
  • Sensibilisation à un comportement sûr à la maison
  • Produits sûrs et produits de sécurité
  • Surveillance du marché: sécurité des produits

Publications et matériel

  • Programme pluriannuel 2016-2020

    1.033, A propos du BPA, Brochure A4, 48 pages, aussi disponible en allemand
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Programme pluriannuel 2021-2025

    1.061, A propos du BPA, Base de connaissances du bpa A4, 60 pages, aussi disponible en allemand
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Rapport annuel 2019

    1.065, A propos du BPA, Rapport annuel A4, 52 pages, aussi disponible en allemand
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Sinus 2019 – Niveau de sécurité et accidents dans la circulation routière en 2018

    2.362, Recherche et statistique, SINUS A4, 104 pages, aussi disponible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Status 2020 – Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

    2.384, Recherche et statistique, STATUS A4, 66 pages, aussi disponible en allemand, italien, anglais
    picture_as_pdf Télécharger PDF
shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.