Prises de position

Systèmes d’aide à la conduite Le BPA favorable à la reprise des normes européennes en Suisse

Grâce aux systèmes d’aide à la conduite, le nombre d’accidents sur les routes suisses est en baisse. De nombreuses voitures ne sont cependant pas encore équipées en série de tels dispositifs. Un nouveau règlement européen va changer cela. Dans un proche avenir, tous les nouveaux véhicules qui seront mis sur le marché de l’UE devront ainsi être équipés de certains systèmes d’assistance à la conduite. Le BPA salue cette évolution et estime que la Suisse doit suivre le mouvement.

Dès le milieu de l’année 2022, tous les nouveaux véhicules à moteur qui seront mis sur le marché européen devront être équipés de systèmes modernes de sécurité. Selon le BPA, cette décision de l’UE est un signal fort pour la prévention des accidents en Suisse.

Ce nouveau règlement européen implique d’adapter les exigences techniques auxquelles est soumise l’immatriculation des véhicules routiers en Suisse. Cela est l’occasion de reprendre les normes de sécurité européennes. Le BPA estime qu’il est indispensable que la Suisse édicte elle aussi des dispositions prévoyant que les nouveaux véhicules doivent être équipés de systèmes d’aide à la conduite renforçant la sécurité pour pouvoir être admis. Le Conseil fédéral est appelé à prendre les mesures nécessaires à cet effet.

Systèmes concernés

Aide au freinage d’urgence: il s’agit d’un système de sécurité qui intervient dans la conduite en freinant automatiquement le véhicule en cas de collision imminente. Ce dispositif permet d’éviter les collisions ou du moins d’en atténuer les conséquences. En Suisse, les nouvelles voitures de tourisme et les nouveaux véhicules de livraison de plus de 3,5 tonnes doivent déjà être équipés d’une aide au freinage d’urgence pour pouvoir être admis. Ce système devrait à l’avenir faire partie de l’équipement de série de toutes les voitures de tourisme. Des études montrent qu’un conducteur sur deux ne freine pas assez fort ou même pas du tout avant un tamponnement. Si tous les véhicules étaient équipés d’une aide au freinage d’urgence (avec avertisseur de collision frontale), le nombre de collisions pourrait diminuer de 38% à 50%.

Système d’urgence de maintien de la trajectoire: ce système aide le conducteur à maintenir le véhicule dans la voie. Il intervient au plus tard lorsque ce dernier quitte la voie ou est sur le point de la quitter. Les sorties de voie dues à la distraction, à la fatigue ou à l’éblouissement peuvent provoquer de graves accidents. Les aides au maintien de la trajectoire permettraient d’éviter environ un accident sur dix. Ces systèmes ne fonctionnent que si la voie est délimitée par des marques clairement identifiables.

Adaptation intelligente de la vitesse: ce système attire l’attention du conducteur sur les limitations de vitesse applicables, par exemple par une résistance à la pression exercée sur l’accélérateur ou par des signaux sonores et visuels.

Les systèmes d’aide à la conduite qui devront obligatoirement équiper les nouveaux véhicules dans l’UE comprennent, outre les trois dispositifs susmentionnés, l’avertisseur de somnolence, l’avertisseur de distraction et la détection en marche arrière. D’autres systèmes de sécurité seront également obligatoires, tels que le signal d’arrêt d’urgence, l’enregistreur de données d’accident et un système précis de surveillance de la pression des pneus.

smartrider.ch: tout sur les systèmes d’assistance à la conduite

Sur smartrider.ch, le nouveau portail du BPA, les personnes qui souhaitent acheter une voiture ou qui en ont déjà une peuvent se renseigner rapidement et facilement sur les systèmes d’aide à la conduite et trouver le modèle de véhicule répondant à leurs besoins. Ce site fournit des explications sur les différents systèmes d’assistance, les illustre à l’aide d’animations et indique leur plus-value en termes de sécurité. Il permet par ailleurs de savoir quels systèmes sont disponibles pour quel modèle de voiture.

shopping_cart
Vers le panier
0