Communiqué de presse

Taux de port du casque cycliste Le BPA favorable au port obligatoire pour les enfants

Selon le relevé 2019 du BPA, un enfant sur quatre ne porte pas de casque lorsqu’il fait du vélo. Les enfants sont pourtant très vulnérables lorsqu’ils évoluent dans la circulation routière. Afin de renforcer leur sécurité, le BPA propose de rendre le port du casque obligatoire pour les enfants jusqu’à 14 ans.

En Suisse, une personne sur deux porte un casque au moment d’enfourcher son vélo. Ce taux, atteint pour la première fois l’an dernier, a été confirmé par le relevé 2019 du BPA. Celui-ci s’intéresse également à l’âge des cyclistes se protégeant la tête. Si les enfants jusqu’à 14 ans sont exemplaires au regard des autres catégories d’âge, il n’en demeure pas moins qu’un enfant sur quatre ne porte toujours pas de casque et court donc un risque beaucoup plus grand de subir des blessures à la tête et des lésions cérébrales.

Chez les jeunes enfants, ce risque est extrêmement élevé. Cela est dû à la conjonction entre la taille et le poids particulièrement élevés de leur tête et le niveau de développement comparativement faible des muscles de la tête et de la nuque. Par ailleurs, les os de leur crâne sont moins durs et, partant, plus fragiles. Si les enfants sont particulièrement exposés à vélo, c’est également parce que, en raison de leur stade de développement et du manque d’expérience, ils ne savent pas évaluer correctement les situations de trafic et les dangers.

Le port d’un casque est un moyen simple et efficace de réduire la probabilité d’une blessure à la tête en cas d’accident. Afin de renforcer la sécurité des usagers de la route les plus vulnérables, le BPA demande, dans une prise de position récente, que le port du casque soit obligatoire pour les enfants jusqu’à 14 ans – une exigence à laquelle plus de 90% de la population adhère depuis de nombreuses années, selon différents sondages représentatifs.

Chiffres stables à un niveau élevé

Les relevés annuels du BPA portent également sur d’autres éléments en lien avec la sécurité routière. Le BPA a constaté que la plupart des taux recensés se maintenaient à un niveau élevé:

  • Équipements de protection individuelle à moto: si la totalité des motards porte un casque, ils sont 92% à mettre des gants et 89% à s’équiper d’une veste en cuir ou en matériau antiabrasif.
  • Feux de jour: depuis 2014, les conducteurs doivent circuler avec les feux allumés. Cette obligation est respectée par 97% des automobilistes et 99% des motards. Pour la première fois, on ne constate plus de différence significative entre les différentes régions linguistiques.
  • Ceinture de sécurité: le taux de respect de l’obligation de porter la ceinture tant à l’avant qu’à l’arrière d’une voiture est stable depuis quelques années. Si 96% des conducteurs et 94% des passagers avant s’attachent au moment du départ, ce n’est le cas que de 77% des passagers arrière.
shopping_cart
Vers le panier
0