Communiqué de presse | 26 octobre 2021

Sinus 2021 Enfants et seniors souvent accidentés à pied

En moyenne pour les cinq dernières années, les accidents de la route en Suisse ont causé la mort de 220 personnes et blessé grièvement plus de 3700 autres. La nouvelle publication «Sinus 2021» du BPA montre une corrélation entre la forme de mobilité routière qui occasionne le plus d’accidents graves et l’âge des usagers. En effet, les enfants sont particulièrement touchés lorsqu’ils se déplacent à pied ou à vélo, les jeunes adultes lorsqu’ils conduisent une voiture ou une moto, les adultes d’âge intermédiaire quand ils sont au guidon d’une moto, et les seniors de 75 ans ou plus lorsqu’ils prennent part au trafic routier comme piétons. La prévention des accidents doit donc impérativement tenir compte de ces particularités.

Au cours des cinq dernières années, les accidents sur les routes suisses ont fait 220 morts et plus de 3700 blessés graves en moyenne chaque année. Si ces chiffres sont en baisse, ce qui est réjouissant, tous les usagers de la route ne profitent malheureusement pas des améliorations. La publication «Sinus 2021» du BPA révèle notamment que les statistiques des accidents varient considérablement selon la tranche d’âge des usagers: elles dépendent entre autres du moyen de locomotion de ces derniers et de la fréquence à laquelle ils en font usage.

Enfants: le risque accompagne les jeunes piétons

C’est lorsqu’ils se déplacent à pied que les enfants entre 0 et 14 ans sont relativement souvent impliqués dans des accidents de la route. Un peu plus d’un tiers de ces accidents ont lieu sur des trajets scolaires. Chaque année, sept enfants entre 0 et 14 ans sur 100 000 sont grièvement ou mortellement accidentés à pied dans le trafic routier. Les incessants efforts de prévention portent néanmoins leurs fruits: depuis des années, les chiffres montrent une tendance à la baisse. C’est aussi le cas pour les accidents de vélo, qui touchent toutefois principalement les aînés de cette tranche d’âge.

Adultes: beaucoup d’accidents de moto

Lorsqu’à l’adolescence, les motos viennent s’ajouter aux moyens de locomotion possibles, le profil de risque change soudainement. Chez les 18-24 ans, la fréquence relative des accidents de moto est la plus élevée de toutes les tranches d’âge et de tous les moyens de locomotion. À cet âge, les accidents de piétons perdent de leur importance statistique. Concrètement, sur 100 000 jeunes entre 18 et 24 ans, 26 sont grièvement ou mortellement blessés chaque année dans des accidents de moto. Ils sont par ailleurs 19 sur 100 000 par an à perdre la vie dans des accidents de voiture de tourisme, un chiffre qui constitue là encore le taux relatif d’accident le plus élevé de toutes les tranches d’âge. Ainsi, les jeunes conducteurs ont plus souvent des accidents de voiture de tourisme que les seniors (14 accidentés sur 100 000 par an).

Les accidents de moto dominent également les statistiques des 25-44 ans et des 45-64 ans: pour ces deux tranches d’âge, les motos sont le moyen de locomotion avec lequel se produisent la plupart des accidents graves.

Aînés (75 ans et plus): davantage d’accidents mortels

Lorsque les personnes de 75 ans et plus se déplacent à pied, elles subissent plus d’accidents de la route graves que toutes les autres tranches d’âge. Leurs accidents ont par ailleurs bien plus souvent une issue fatale que chez les usagers plus jeunes, du fait de la vulnérabilité physique accrue des aînés. Sur 100 000 personnes de 75 ans ou plus, 19 sont chaque année victimes d’un accident mortel alors qu’elles circulent à pied. Enfin, l’édition 2021 de Sinus montre que le nombre d’accidents a globalement progressé pour cette tranche d’âge. Cette situation s’explique notamment par l’évolution démographique: les personnes âgées sont plus nombreuses et restent souvent plus longtemps mobiles que par le passé. À cela s’ajoutent de nouvelles formes de mobilité, comme le vélo électrique.

Le BPA surveille le profil de risque de chaque tranche d’âge. Il fonde son action dans les domaines de la recherche, de la formation, des conseils en matière d’infrastructures et de la communication sur les chiffres les plus importants fournis par la statistique des accidents. À cet égard, sa publication annuelle Sinus, qui contient des analyses statistiques à court et à long terme, constitue une base de travail importante.

Service

  • Sinus 2021 – Niveau de sécurité et accidents dans la circulation routière en 2020

    Recherche et statistique, Documentation A4, 106 pages, 2.403, No. DOI 10.13100/BPA.2.403.02.2021, aussi disponible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger PDF
  • Sinus 2021 – Annexe Législation

    Recherche et statistique, Documentation A4, 26 pages, 2.416, aussi disponible en allemand, italien
    picture_as_pdf Télécharger PDF

Sinus

Publié annuellement par le BPA et le Fonds de sécurité routière (FSR), Sinus porte sur le niveau de sécurité et l’accidentalité dans la circulation routière en Suisse. Il s’agit d’un ouvrage statistique de référence pour les spécialistes de la sécurité routière et toute autre personne intéressée. Différents indicateurs (blessures, infractions routières, comportement protecteur, opinions de la population sur le thème de la sécurité, etc.) permettent de décrire la situation actuelle, de suivre l’évolution de la sécurité routière et d’identifier les problèmes. Le BPA en déduit ses priorités et ses axes de prévention majeurs.

shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.