Communiqué de presse | 3 mai 2018

Sécurité des 15 - 17 ans dans le trafic routier Adolescents particulièrement en danger à moto ou en voiture

Les adolescents sont régulièrement impliqués dans des accidents, qu’ils circulent à moto ou en compagnie d’un jeune conducteur en voiture. Le BPA indique dans son nouveau dossier de sécurité où se situent les besoins en matière de prévention routière pour les adolescents.

En moyenne 4,6 adolescents entre 15 et 17 ans perdent la vie sur les routes suisses par année. Environ 180 blessés graves et 900 blessés légers sont également dénombrés chaque année. Cela représente annuellement 70 blessés graves et 1,8 tué pour 100 000 adolescents. En comparaison européenne, notre pays enregistre la moyenne du nombre de tués la plus basse. Le nouveau dossier de sécurité du bpa indique cependant que les adolescents – par rapport aux autres tranches d’âge – présentent un risque particulièrement élevé de subir des blessures graves voire mortelles. Ce risque arrive en deuxième position après celui des 18-24 ans.

A leur âge, les adolescents possèdent la majorité des compétences physiques et mentales leur permettant de prendre part au trafic routier en toute sécurité. Des facteurs de risque spécifiques à l’adolescence sont toutefois à escompter en raison du développement psychique et social à cet âge. Ils induisent un surrisque d’accident de la route lorsqu’ils vont de pair avec l’accès à des véhicules à moteur. Parmi ces facteurs de risque on compte la propension au risque, l’augmentation de l’influence des pairs et la possibilité d’obtenir de l’alcool à partir de 16 ans.

Risque principal: la moto

Les adolescents à moto présentent l’accidentalité la plus élevée: chaque année, en moyenne 420 conducteurs ou passagers de motocycle, soit 162 pour 100 000 adolescents, subissent des blessures. En effet, il est aujourd’hui possible de chevaucher des motos d’une cylindrée maximale de 50 cm3 avec un permis de la catégorie A1 dès l’âge de 16 ans.

L’âge minimum pour la conduite d’un motocycle fait actuellement l’objet de discussions en Suisse puisque l’Union européenne a adapté ce point. La proposition actuelle offrirait la possibilité de conduire une moto d’une cylindrée maximale de 125 cm3 dès 16 ans. Le BPA conseille cependant de maintenir cet âge limite à 18 ans afin de prendre en considération le risque d’accident des adolescents. Jusqu’à 18 ans, ceux-ci ne devraient ainsi pouvoir conduire que des motocycles roulant à 45 km/h au maximum, ce qui correspond aux critères du permis de la catégorie AM en vigueur dans l’UE.

Souvent en route avec des nouveaux conducteurs

Les adolescents sont également régulièrement blessés ou tués (en moyenne 191 cas par année) alors qu’ils sont passagers de voitures accidentées. Le fait que leurs amis plus âgés aient déjà le droit de conduire des voitures a pour conséquence d’augmenter le risque d’accident des 15-17 ans.

Des contrôles de police réguliers – particulièrement durant les nuits de fin de semaine – pourraient motiver les jeunes conducteurs et leurs passagers adolescents à respecter les règles de sécurité telles que le port de la ceinture sur les sièges arrière, la conduite en n’étant pas sous l’influence de stupéfiants ainsi que l’adoption d’une vitesse adaptée. Il serait de plus judicieux d’équiper les nouveaux véhicules de systèmes d’assistance au freinage d’urgence.

shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.