Communiqué de presse | 7 août 2019

Rentrée scolaire Attention, un enfant dans la rue, ça surprend

Chaque année, en Suisse, 950 enfants de moins de 15 ans ont un accident dans la circulation routière, qu’ils se déplacent à pied, en trottinette ou à vélo. La rentrée scolaire est synonyme d’augmentation du nombre d’enfants sur les routes et à leurs abords. C’est pourquoi le BPA, avec le soutien du Fonds de sécurité routière et de la police, lance la campagne Chemin de l’école. L’objectif est de sensibiliser les conducteurs au comportement souvent imprévisible dont les enfants font preuve dans la circulation routière

Pour les enfants, le trajet scolaire est une expérience très particulière. Ils jouent, font les fous et se racontent leurs dernières aventures, sans penser aux dangers qui les guettent le long des routes. Chaque année, en Suisse, 950 enfants sont victimes d’un accident de la circulation routière, qu’ils se déplacent à pied, à vélo ou en trottinette; 180 d’entre eux sont grièvement blessés et 7 perdent même la vie. 40% de ces accidents ont lieu sur le chemin de l’école.

Les accidents qui touchent les enfants âgés de 4 à 9 ans se produisent essentiellement lorsque ces derniers traversent la route, sur un passage piétons ou en dehors. Dans trois quarts des cas, l’enfant est happé par une voiture.

Les conducteurs doivent redoubler de prudence

En vue de la rentrée scolaire, le BPA lance une nouvelle campagne, destinée à attirer l’attention sur les dangers que recèle la circulation routière sur le chemin de l’école et de manière plus générale. Il s’agit de sensibiliser les conducteurs au fait que les enfants ont souvent un comportement imprévisible sur le trottoir ou sur la chaussée et qu’ils se mettent ainsi en danger, et ce non pas intentionnellement ou parce qu’on ne leur a pas appris à faire attention, mais simplement parce que ce sont des enfants. Par exemple, du fait de leur taille, leur champ visuel est réduit: différents éléments leur bouchent la vue. Par ailleurs, la conscience que les enfants ont des dangers qui les menacent varie en fonction de l’âge. En dessous de 10 ans, ils ont beaucoup de peine à évaluer la vitesse à laquelle une voiture s’approche. Les conducteurs doivent donc être doublement prudents: dans leur propre intérêt et dans celui des enfants.

Observer la circulation à travers les yeux d’un enfant

Outre des affiches, des bannières en ligne et des messages diffusés sur les écrans des stations-services, le matériel de campagne comprend des vidéos de réalité virtuelle à 360 degrés. Grâce à des lunettes spéciales ou à des lunettes en carton, et un smartphone, cette vidéo permet de faire une expérience étonnante: voir la circulation à travers les yeux d’un enfant. Cette campagne est menée avec le soutien de la police et financée par le Fonds de sécurité routière.

Certaines opérations de sensibilisation s’adressent aux enfants eux-mêmes. Ainsi, les élèves de première année pourront à la fois faire plaisir aux adultes de leur entourage et les sensibiliser au comportement souvent imprévisible des enfants dans la rue en leur envoyant une carte postale, dont le message est, en résumé: «Il y a beaucoup de choses que je ne maîtrise pas encore tout à fait dans le trafic routier. Merci de faire attention à tous les enfants sur le chemin de l’école.» Il existe en outre des feuilles de bricolage, des autocollants, le site d’information doublement-prudents.ch, etc.

En prévision du lancement de la campagne, nous avons demandé à des enfants de nous raconter, avec leurs propres mots, ce qu’ils voient et vivent sur le chemin de l’école, et nous les avons filmés pendant qu’ils répondaient. Leurs propos sont instructifs. Les vidéos sont disponibles ici.

Cinq raisons pour lesquelles les enfants nous surprennent

  • Pris par le jeu, les enfants se laissent facilement distraire.
  • Les enfants éprouvent des difficultés à estimer les distances et les vitesses.
  • Encore petits, les enfants ont un champ visuel restreint.
  • Les enfants ne perçoivent pas les dangers assez rapidement
  • Les enfants localisent et reconnaissent difficilement les différents bruits.

Cinq conseils à l’intention des automobilistes pour que le trajet scolaire devienne plus sûr

  • Avec un enfant, il faut s’attendre à tout. Soyons prêts à réagir.
  • Ralentissez.
  • Soyez toujours prêt à freiner.
  • Arrêtez-vous complètement aux passages piétons.
  • À proximité des écoles, soyez doublement prudent.
shopping_cart
Vers le panier
0