Communiqué de presse | 18 octobre 2018

Reductions de prime pour les conducteurs prudents Les systèmes d’incitation financière pourraient améliorer la sécurité routière en Suisse

Qui conduit prudemment devrait payer une prime d’assurance-auto plus basse: dans son nouveau travail de recherche, le BPA, Bureau de prévention des accidents montre comment les systèmes d’incitation financière devraient être conçus pour être le plus bénéfiques possible à la sécurité routière. Il est favorable à des projets pilotes en la matière.

Les assurances-auto qui tiennent compte du comportement de conduite sont toujours plus prisées au niveau international. En Suisse, contrairement à l’Italie ou aux Etats-Unis, les modèles de primes de ce genre sont encore peu répandus. Le BPA est pourtant convaincu que pareils systèmes pourraient renforcer durablement la sécurité routière. Alors que les assurés exemplaires bénéficieraient de primes plus basses, les assureurs seraient p. ex. en mesure de débusquer plus facilement les éventuels cas de fraude, le calcul des primes nécessitant des données GPS ou provenant d’autres capteurs.

Des bonus sur la base d’objectifs transparents

Un nouveau travail de recherche du BPA (en allemand) révèle comment ces modèles d’assurance devraient être conçus pour avoir des effets positifs en termes de sécurité routière. Les systèmes basés sur les bonus et non sur les malus apparaissent ainsi plus efficaces: il s’agit de récompenser les comportements de conduite sûrs. Aux assureurs de définir en toute transparence et en toute simplicité ce qu’une conduite sûre signifie. Adapter sa vitesse ou maintenir la distance de sécurité constituent p. ex. des critères potentiels. Les assurés devraient par ailleurs être en mesure de contrôler en tout temps l’adéquation de leur comportement aux exigences. Quant aux assureurs, ils devraient remettre les récompenses rapidement et de manière fiable, p. ex. sous la forme de réductions de prime directes ou de points de bonus, convertibles par la suite en gains.

Pour être encore plus efficaces en termes de sécurité routière, ces modèles de primes pourraient être combinés à des systèmes d’assistance à la conduite: le véhicule pourrait p. ex. émettre un signal sonore lorsque le conducteur commet un excès de vitesse.

Des projets pilotes pour évaluer l’efficacité

En matière de prévention des accidents, les résultats de certaines études internationales analysées par le bpa sont prometteurs. Globalement, les études menées jusqu’ici ne sont toutefois pas assez significatives pour tirer des conclusions définitives quant à l’impact des systèmes d’incitation financière sur la sécurité routière. Il est par conséquent recommandé de mener des projets pilotes en Suisse afin d’en évaluer les effets.

En cas de bilan positif et dans l’optique de la prévention des accidents, il serait pertinent pour tous les modèles d’assurance proposés sur le marché d’honorer un comportement de conduite correct et prudent. Si tel était le cas, les automobilistes même peu sensibles aux arguments de sécurité routière – p. ex. ceux qui roulent souvent trop vite – seraient contraints de souscrire un modèle de primes de ce type. D’importantes questions méritent toutefois d’être éclaircies en vue d’une introduction globale, notamment concernant l’acceptation de ces modèles de primes par les assurés ou la protection des données.

shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.