Communiqué de presse | 25 janvier 2022

Méconnaissance des dangers de la luge Vitesses élevées, faible taux de port du casque

La luge est un sport aussi populaire que rapide. Même les novices peuvent atteindre 45 km/h sur les pistes de luge faciles, comme le révèle une récente étude du BPA. Les lugeurs sous-estiment pourtant souvent leur vitesse. Le BPA recommande de porter un casque de ski ou de snowboard pour se protéger contre les blessures à la tête. Un casque de vélo fait cependant aussi l’affaire.

Sur les pistes de luge faciles, même les lugeurs peu expérimentés peuvent atteindre des vitesses de pointe allant jusqu’à 45 km/h. Les vitesses moyennes, quant à elles, tournent autour de 20 km/h. Elles sont le plus souvent sous-estimées par les lugeurs. Telles sont les conclusions de tests effectués dans le cadre d’une récente étude du BPA (en allemand, avec un résumé en français). Celle-ci montre en outre que, lorsque la piste comporte des bosses, les luges peuvent décoller et donc devenir incontrôlables, ce qui accroît le risque de chute.

Chaque année, 6300 lugeurs se blessent si grièvement lors d’une chute ou d’une collision (avec un arbre, une autre personne ou un véhicule) qu’ils doivent consulter un médecin ou être hospitalisés. Ils souffrent fréquemment de fractures et de blessures aux jambes, aux bras ou au torse. On recense également de graves blessures au crâne et au dos.

Les têtes intelligentes se protègent, y compris en luge

Une mesure essentielle pour se protéger de lésions craniocérébrales consiste à porter un casque de ski ou de snowboard ou, à défaut, un casque de vélo. La vitesse moyenne des lugeurs est en effet comparable aux vitesses pour lesquelles ces deux types de casque sont conçus, comme le montre l’étude du BPA. Il faut veiller à ce que le casque soit bien ajusté. Aujourd’hui, un lugeur sur deux en porte un. Ce taux de port du casque reste cependant bien inférieur à celui qu’on enregistre chez les skieurs, où il est de 93 %. Afin d’éviter les blessures au dos, il est recommandé de porter une protection dorsale.

Un autre élément important réside dans le choix de la luge. Le BPA recommande les luges de randonnée, qui seules peuvent être pilotées correctement sur les pentes damées et verglacées. Les luges en bois classiques sont rigides et difficiles à diriger en raison de leurs patins plats. Enfin, il faut que les infrastructures de luge soient sûres. Cela fait des années que le BPA s’engage sur cette question. Afin de réduire au minimum le nombre d’accidents graves, il a publié récemment une documentation technique destinée à servir de guide pour la conception, l’aménagement et l’exploitation des infrastructures de luge.

Principaux conseils de sécurité

  • Mettre un casque.
  • Porter des chaussures montantes robustes à semelles profilées et, en cas de verglas, des crampons.
  • Porter une protection dorsale.
  • Emprunter uniquement des pistes balisées, des chemins dépourvus d’obstacles ou des pentes se terminant par une surface dégagée.
  • Opter de préférence pour une luge de randonnée.

Toutes les informations importantes se trouvent sur: bpa.ch/luge

Service

Enregistrements audio

Le BPA propose un nouveau service. Désormais, vous pouvez télécharger librement des enregistrements audio de quelques-unes des déclarations figurant dans les communiqués. Nous restons naturellement volontiers à votre disposition pour répondre à des questions individuelles.

  • Sous-estimation

    Nicolas Kessler, porte-parole
    file_download Télécharger
  • Blessures fréquentes

    Nicolas Kessler, porte-parole
    file_download Télécharger
  • Conseils importants

    Nicolas Kessler, porte-parole
    file_download Télécharger
shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.