Accent

Réduire les accidents de randonnée de manière scientifique et technique

Réduire les accidents de randonnée de manière scientifique et technique
Les accidents de randonnée en montagne surviennent souvent lorsque les randonneurs ne remplissent pas les conditions nécessaires pour emprunter l’itinéraire choisi, comme l’a révélé en détail une étude du BPA menée sur plusieurs années. En collaboration avec la Haute école supérieure du Valais et d’autres partenaires, le BPA travaille donc à réduire le décalage entre les capacités d’une personne et les exigences du chemin emprunté.

La randonnée en montagne est une activité exigeante qui n’est pas faite pour tout le monde. Les randonneurs se mettent souvent dans des situations périlleuses parce qu’ils ne remplissent pas les conditions nécessaires pour l’itinéraire choisi, comme le confirme l’étude 2020 du BPA sur la randonnée en montagne.

L’une des principales conclusions de cette étude montre que pour réduire ce décalage, il faudrait, d’une part, mieux documenter et faire connaître les exigences des différents sentiers de randonnée et, d’autre part, aider les randonneurs à mieux évaluer leurs capacités. Le réseau de randonnée suisse est bien balisé, mais certains tronçons peuvent s’avérer plus difficiles que la classification officielle ne le laisse prévoir.

C’est précisément sur ce point qu’intervient le nouveau projet lancé par le BPA en collaboration avec la HES-SO Valais-Wallis et d’autres partenaires. L’objectif: fournir autant d’informations supplémentaires que possible sur l’itinéraire choisi.

Le projet commencera par le développement d’une application consacrée aux différents chemins. Celle-ci sera alimentée par des personnes spécifiquement formées qui relèveront, dans le cadre d’un projet pilote, les caractéristiques déterminantes pour la sécurité de quelques sentiers sélectionnés. Ces critères ont été élaborés en collaboration avec des spécialistes l’an dernier.

Le projet prévoit, en outre, une application axée sur les randonneurs qui aide ceux-ci à estimer leurs propres capacités, ainsi qu’une troisième application qui réunira les deux premières et proposera des itinéraires adaptés aux capacités sur la base de l’auto-évaluation. Ce projet, qui durera 30 mois, est soutenu financièrement par Innosuisse, l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation.

shopping_cart
Vers le panier
0

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.

Découvrez les précieux conseils du BPA pour votre discipline.

Félicitations, la sécurité dans le sport vous tient à cœur.