SPRACHE
>
>
Forum du bpa – Via sicura: véritable succès ou pure chicanerie?
Forum du bpa – Via sicura: véritable succès ou pure chicanerie?

Il est possible de diminuer de moitié le nombre de tués sur les routes

Lors du Forum du bpa – Bureau de prévention des accidents, qui a lieu aujourd’hui à Berne, des experts du bpa, de l’Office fédéral des routes (OFROU), du TCS, de l’ACS et de l’ATE cherchent à définir comment Via sicura contribue à la diminution du nombre de blessés graves et de tués sur les routes suisses. Le bpa en est convaincu: il est possible, d’ici à 10 ans, de réduire le nombre annuel de tués sur les routes à moins de 100 et d’abaisser significativement celui des blessés graves; tout cela en appliquant la législation en vigueur en matière de comportements et les mesures de Via sicura, en poursuivant le travail de prévention et en relevant les défis que pose la conduite autonome.

Il n’est pas nécessaire d’introduire de nouvelles prescriptions; grâce au respect de la législation en vigueur, à la mise en œuvre cohérente des mesures de Via sicura, à la poursuite d’un travail de prévention éprouvé et à la gestion des défis de la conduite autonome, il sera possible, d’ici à 10 ans, de diminuer de moitié le nombre annuel de tués sur les routes et ainsi de passer au-dessous des 100 victimes (actuellement: 216). Une réduction importante des blessés graves est également possible. Tout cela, sous réserve que la politique de sécurité routière ne change pas de cap. Depuis plusieurs années, la Suisse ne dispose plus d’un objectif chiffré en la matière. Le bpa et l’OFROU se sont donc fixé un but commun: diminuer le nombre annuel de tués sur les routes à moins de 100 et réduire significativement le nombre de blessés graves. Ainsi, par rapport à aujourd’hui, 116 vies pourraient être épargnées chaque année sur les routes.

Via sicura: bien plus que des sanctions contre les chauffards

La planification de Via sicura a débuté il y a près de 20 ans par un rapport de base. Dans l’intervalle, la quasi-totalité des mesures ont été mises en œuvre. Les effets de certaines d’entre elles, comme l’interdiction pour les nouveaux conducteurs de consommer de l’alcool avant de prendre le volant, peuvent être démontrés. Pour d’autres, comme celles destinées à améliorer l’infrastructure routière, seule la qualité de leur mise en œuvre peut être commentée avec fiabilité. Pourtant, les débats parfois virulents autour de Via sicura se cristallisent sur les sanctions encourues en cas de délit lié à la vitesse (délit de chauffard).

Le 19e Forum du bpa, qui a lieu aujourd’hui à Berne, entend présenter et évaluer le rapport sur les effets de Via sicura, commandé par le Parlement. Le rapport indique que Via sicura est efficace, mais que son potentiel n’est pas encore épuisé. Certaines modifications ont pu être apportées, notamment le durcissement des sanctions pour les délits de chauffard. Le Forum du bpa vise à débattre des mesures à corriger voire à éliminer, et des potentiels qu’il reste à exploiter. Concrètement, il s’agit d’examiner comment réduire, d’ici à 10 ans, le nombre annuel de tués sur les routes suisses à moins de 100 et d’abaisser significativement celui des blessés graves.

 ‭(Masqué)‬ Réutilisation de l'élément de catalogue

Weitere Informationen

Kontakt

Oui