SPRACHE
Pneus d’hiver

​​​En Suisse, il n’existe pas d’obligation légale d’équiper les véhicules de pneus d’hiver pendant la saison froide. Pourtant, les conducteurs qui circulent avec des pneus d’été en hiver mettent en danger leur propre personne de même que les autres usagers de la route.

Ce que beaucoup de conducteurs ignorent: dès 7° C, les pneus d’été n’offrent plus une adhérence optimale. Si un véhicule cause un accident du fait d’un équipement insuffisant, l’assurance peut réduire ses prestations ou engager un recours. De même, le conducteur d’un véhicule qui reste bloqué en raison de pneus d’été et qui entrave ainsi le trafic risque de devoir rendre des comptes pour violation des règles de la circulation.

Et pourtant: les automobiles équipées de pneus d’été sont encore trop nombreuses sur les routes suisses en automne et en hiver. Dans les pays limitrophes, des dispositions légales prescrivent l’utilisation de pneus d’hiver. Ainsi, une obligation existe par exemple en Allemagne en cas de conditions de route hivernales (verglas, neige, neige mouillée), de même qu’en Autriche (du 1er novembre au 15 avril). En Italie, une telle obligation peut être instaurée à court terme sur certains tronçons et pour une période déterminée, lorsque les conditions hivernales l’exigent.

Le bpa favorable à une obligation

Le bpa – Bureau de prévention des accidents est en faveur de l’introduction d’une obligation en Suisse et apporterait son soutien à une intervention parlementaire dans ce sens. Une obligation de novembre à mars paraît réaliste, même dans les régions plus douces de la Suisse. Le bpa recommande d’ores et déjà l’équipement en pneus d’hiver avec un profil d’au moins 4 mm, et ce d’octobre à Pâques. Mais qu’on se le tienne pour dit: si les pneus d’hiver sont un complément indispensable à une conduite adaptée aux conditions de la route, ils ne peuvent en aucun cas s’y substituer.

Pneus quatre saisons: pas une vraie alternative

De nombreux propriétaires de voiture se demandent par ailleurs si les pneus quatre saisons, qui sont meilleur marché, constituent une bonne alternative à l’achat d’une paire de pneus d’été et d’une paire de pneus d’hiver. Même si les modèles toutes saisons ont fait de sérieux progrès, ils demeurent – d’une manière générale – une solution de compromis. En effet, lorsqu’ils présentent des propriétés estivales convaincantes, ils montrent des faiblesses sur la neige et s’ils affichent de bonnes propriétés hivernales, ils ont des inconvénients lorsque le mercure grimpe. C’est pourquoi ils représentent un compromis envisageable uniquement pour les automobilistes occasionnels, qui peuvent renoncer à prendre le volant selon les conditions météo. Quant aux conducteurs qui circulent en toute saison et par tout temps, il leur est recommandé d’opter pour les traditionnels pneus d’hiver et pneus d’été, qui sont bien plus sûrs, et de les monter à temps en automne et au printemps.

Octobre 2018

Ja