Campagne

Médicaments au volant Demandez si ça roule!

Médicaments au volant
Médicaments et conduite sont parfois incompatibles. Les médicaments peuvent, en effet, altérer la capacité de conduire, mais ce danger est souvent ignoré. Le BPA souhaite faire connaître les risques à travers une campagne de sensibilisation nationale.

Les usagers de la route sous-estiment le risque

En Suisse, on compte quelque 3500 médicaments et remèdes répertoriés pouvant entraver la capacité de conduire. Certains remèdes, comme ceux contre la grippe ou la migraine ou encore les antiallergiques, peuvent induire une fatigue ou des troubles de la vue. Un grand nombre de ces médicaments sont disponibles sans ordonnance.

La campagne du BPA a pour but de sensibiliser tous les usagers de la route en Suisse à la problématique des médicaments au volant. L’objectif est de contribuer à réduire le nombre d’accidents graves.

Une campagne pour les patients et les spécialistes

Avec son slogan «Demandez si ça roule!», la campagne invite à se renseigner au préalable sur les effets que peuvent avoir les médicaments sur la capacité de conduire. De même, les médecins, pharmaciens et autres professionnels de la santé sont appelés à informer leurs patients sur les risques liés aux médicaments et à les conseiller.

Le BPA mène cette campagne avec le soutien de la Fédération des médecins suisses (FMH) et de la Société suisse des pharmaciens (pharmaSuisse). Le visuel principal vient d’Allemagne – de l’Allgemeiner Deutscher Automobil-Club (ADAC) et des Bundesvereinigung Deutscher Apothekerverbände plus précisément. Le BPA a repris ce visuel et l’a adapté pour la Suisse. La campagne utilise différents canaux et comprend, entre autres, des affiches, des vidéos, des dépliants et des autocollants. Le portail medicaments-au-volant.ch constitue la plate-forme centrale.

En savoir plus

Lien vers la campagne

shopping_cart
Vers le panier
0