SPRACHE
>
>
Médicaments au volant
Médicaments au volant

La conduite sous l'influence de médicaments pose un problème de sécurité routière souvent sous-évalué. Les relevés menés au bord des routes romandes entre 2006 et 2008 ont révélé que 10% des conducteurs consommaient des médicaments susceptibles d'influencer leur capacité de conduire.

En Suisse, on compte quelque 3500 médicaments autorisés pouvant entraver la capacité de conduire. Il s’agit principalement de psychotropes, c’est-à-dire des substances agissant sur le psychisme et le système nerveux (p. ex. somnifères, tranquillisants, antidépresseurs, mais aussi analgésiques et médicaments contre les allergies, le mal du voyage ou la toux). Ils peuvent notamment réduire la capacité de réaction et de concentration, avoir une influence négative sur la vue ou des effets désinhibants. Les remèdes délivrés sans ordonnance peuvent également avoir ces effets. Les répercussions négatives des médicaments sont particulièrement élevées en début de traitement, après une modification de la posologie ainsi qu’en combinaison avec de l’alcool, d’autres médicaments ou des drogues.

Avertissement: du point de vue légal, l'incapacité de conduire liée aux médicaments (constatée sur la base d'observations policières, d'analyses de sang et d'une expertise médicale) est considérée comme une infraction grave qui mène entre autres conséquences à un retrait de permis de trois mois au minimum.

Nombreux sont les conducteurs qui ne savent pas que les effets (secondaires) des médicaments qu’ils prennent peuvent entraver leur capacité de conduire. C’est pourquoi le bpa vous recommande de consulter un médecin ou un pharmacien avant de prendre le volant sous l’influence de médicaments. Informez le spécialiste de tous les médicaments que vous prenez pour qu’il puisse évaluer le risque d’interaction médicamenteuse.

 

Conseils:

  • Avant de prendre un médicament, demandez à votre médecin ou pharmacien s’il peut représenter un risque pour la conduite d’un véhicule.
  • Lisez la notice d’emballage: elle vous renseigne quant aux éventuels effets du remède sur votre capacité de conduire.
  • Quand vous prenez un médicament, respectez le dosage prescrit. Notez également que renoncer à prendre des médicaments importants pourrait s'avérer dangereux au volant.
  • Evitez de consommer de l'alcool ou des drogues lorsque vous prenez des médicaments.
  • Consultez le site www.medicaments-au-volant.ch et regardez la vidéo.

 

Vidéos:

 

 
 

 

 ‭(Masqué)‬ Réutilisation de l'élément de catalogue

 Commander

 

 

https://www.bfu.ch/fr/conseils/prévention-des-accidents/circulation-routière/apitude-à-la-conduite-diminuée/medicaments/153421Médicaments au volant "Demandez si ça roule!"

 Produits sûrs

 

 

 Guide juridique

 

 

https://www.bfu.ch/fr/conseils/droit/circulation-routière/apitude-à-la-conduite-diminuée/distractions-au-volant/telephoner-sms-au-volantEst-il interdit de téléphoner et de lire/écrire des SMS au volant?
https://www.bfu.ch/fr/conseils/droit/circulation-routière/apitude-à-la-conduite-diminuée/distractions-au-volant/distractions-dans-la-circulation-routiereDistractions au volant
https://www.bfu.ch/fr/conseils/droit/circulation-routière/apitude-à-la-conduite-diminuée/alcool-au-volant/taux-legaux-alcool-circulation-routiere​​Quels sont les taux légaux d’alcool applicables pour les différentes catégories de conducteurs?

Kontakt

Oui