Forschung & Statistik

Disparités régionales – Analyse de la sécurité routière dans les régions linguistiques suisses

Disparités régionales – Analyse de la sécurité routière dans les régions linguistiques suisses
Les conducteurs de véhicules à moteur sont-ils plus en sécurité sur les routes romandes qu’alémaniques? Le risque de subir un accident de la route grave est-il plus élevé au Tessin? Une récente étude du BPA a mis en évidence les différences en matière de sécurité routière entre les régions linguistiques de Suisse ainsi que leur évolution au cours des vingt dernières années. Elle explique aussi comment exploiter ces résultats pour mieux prévenir les accidents.

En matière d’accidentalité routière, les risques varient d’une région helvétique à l’autre. Les différences se sont toutefois estompées au cours des vingt dernières années. En revanche, le profil des accidents est resté largement inchangé.

Facteurs de risque: alcool, vitesse, moto

Facteurs de risque: moto, alcool, absence de port de la ceinture

Facteurs de risque: vitesse, vélo

Les différences régionales s’expliquent par plusieurs facteurs, parmi lesquels la popularité des divers moyens de locomotion ou l’opinion de la population à l’égard des mesures de prévention.

Conseils de prévention ciblés en fonction de la région

L’étude du BPA «Disparités régionales» analyse ces différences. Elle les met en relation avec l’opinion et le comportement de la population dans les régions et formule des recommandations afin d’optimiser les mesures de prévention des accidents en tenant compte des spécificités régionales.

Abstract keyboard_arrow_down

Il y a un peu plus de dix ans, le BPA a examiné de manière systématique les différences que présentent le profil des accidents de la route, les opinions et le comportement de la population en matière de mobilité et de sécurité routière ainsi que les infrastructures routières dans les trois régions linguistiques suisses.

Dans l’étude de 2010, l’un des objectifs était de mieux comprendre les raisons pour lesquelles le risque de subir un accident de la route grave était nettement plus élevé au Tessin qu’en Suisse alémanique, la Suisse romande se situant entre les deux. En effet, le nombre de blessés graves et de tués pour 100 000 habitants était, en 2007, de 125 au Tessin, 87 en Suisse romande et 67 en Suisse alémanique. Les facteurs exerçant une influence sur la probabilité d’accident, notamment la vitesse, l’alcool, l’absence du port de la ceinture de sécurité ou du casque et l’infrastructure routière, ont été passés en revue. Les aspects liés au moyen de locomotion utilisé ont également été pris en compte.

L’objectif de la présente analyse est de déterminer dans quelle mesure les problèmes identifiés il y a onze ans sont toujours présents. Quelles différences régionales se sont atténuées ou, au contraire, accentuées? Comment expliquer ces disparités? L’étude vise également à décrire quelles mesures devraient être envisagées dans les différentes régions.

Autoren
Yvonne Achermann Stürmer

Publikationsjahr
2021

DOI-Nummer
10.13100/BPA.2.397.02.2021

Zitationsvorschlag
Achermann Stürmer Y. Disparités régionales – Analyse de la sécurité routière dans les régions linguistiques suisses. Berne: BPA, Bureau de prévention des accidents; 2021. DOI:10.13100/BPA.2.397.02.2021

Zur Publikation

  • Disparités régionales – Analyse de la sécurité routière dans les régions linguistiques suisses

    Forschung & Statistik, Faktenblatt A4, 26 Seiten, 2.397, DOI-Nr. 10.13100/BPA.2.397.02.2021
    picture_as_pdf Herunterladen PDF

DOI-Desk

Finden Sie sämtliche Forschungspublikationen der BFU im DOI-Desk

shopping_cart
Zum Warenkorb
0

Gratuliere, Sicherheit ist dir im Sport wichtig.

Jetzt die wertvollen BFU-Tipps für deine Sportart entdecken.

Gratuliere, Sicherheit ist dir im Sport wichtig.