SPRACHE
>
>

​Les conseils technique de la circulation se basent en grande partie sur les instruments de sécurité de l'infrastructure ci-dessous.

 

RIA - Road Safety Impact Assessment

Le RIA permet de déterminer la variante de projet la plus sûre. On peut évaluer,
pour l’ensemble du réseau, les impacts sur la sécurité des volumes futurs de trafic sur les
variantes de projet correspondantes pour des types de segments et noeuds routiers. Le
RIA constitue une base pour l’analyse coûts-utilité et complète l’étude d’opportunité,
afin d’obtenir une évaluation spatiale de la sécurité routière.

 

RSA - Road Safety Audit

Le RSA permet de détecter les déficits de sécurité des études de projet d’infrastructure
routière. Les situations potentiellement critiques pour la sécurité, qui sont la
conséquence d’ une conception inappropriée, sont identifiées systématiquement par un
auditeur indépendant. Le propriétaire de la route a l’opportunité de corriger ses projets
à un stade précoce afin d’améliorer la sécurité de tous les usagers de la route.

 

RSI - Road Safety Inspection

Avec le RSI, des tronçons routiers sont périodiquement examinés afin d’identifier
les lacunes de sécurité en matière d’équipement routier, de régulation du trafic et
d’autres risques, dans le but de garantir une circulation sûre. Sur la base des lacunes identifiées, un plan d’assainissement est établi. L’objectif est de disposer d’une infrastructure routière sûre en éliminant les déficits de sécurité et les risques identifiés.

 

BSM - Black Spot Management

Le BSM permet d’éliminer progressivement les points noirs du réseau routier.
Ceux-ci sont systématiquement identifiés et analysés en détail en fonction des priorités
d’entretien. On en déduira et réalisera les mesures appropriées pour l’assainissement sur la base de l’analyse des accidents. L’efficacité des mesures sera contrôlée et devra améliorer durablement la sécurité routière.

 

NSM - Network Safety Management

Le NSM consiste en une évaluation de la sécurité du réseau routier. Sur la base des accidents survenus, les potentiels d’infrastructure des tronçons routiers sont identifiés.
Avec un fort potentiel d’infrastructure et au moyen de mesures d’amélioration, on peut aspirer à une forte réduction des accidents. Le besoin d’agir du point de vue de la
sécurité routière est ainsi défini pour différents processus de la planification et de l’exploitation des routes.

 

EUM - Gestion des lieux d'accidents isolés

L’EUM aide le propriétaire de la route à évaluer l’influence éventuelle de l’infrastructure lors d’événements particuliers ponctuels. L’analyse est effectuée en temps réel en s’appuyant sur les résultats des RSI, BSM et NSM, et permet une mise en oeuvre immédiate des mesures recommandées qui en découlent. Si les déficits de sécurité de l’infrastructure pour l’ensemble du réseau sont importants, des examens approfondis et complets sur les accidents pourront être initiés par l’EUM.

Oui