SPRACHE
>
>
Avalanches: le péril blanc
Avalanches: le péril blanc

Le bpa recommande la prudence en dehors des pistes et itinéraires sécurisés

Les amateurs de sports d’hiver sont toujours plus nombreux à rechercher le grand frisson en dehors des pistes et itinéraires sécurisés. Avec trois nouvelles brochures d’information, le bpa – Bureau de prévention des accidents veut contribuer à une meilleure identification des dangers et à la réduction des risques dans le domaine non sécurisé.

La saison de sports d’hiver va bientôt battre son plein. Depuis quelques années, les randonneurs à ski doivent partager les pentes immaculées avec une horde toujours plus nombreuse d’amateurs de hors-piste et de raquetteurs. Or, le danger d’avalanches et le risque de chute dans le vide guettent en dehors des pistes et itinéraires sécurisés. Chaque année, en Suisse, une vingtaine d’amateurs de sports de neige perdent la vie dans des avalanches: il s’agit pour 30% d’adeptes du hors-piste, et pour 60% de randonneurs à ski. 90% d’entre eux déclenchent la coulée eux-mêmes, et 2 amateurs de sports d’hiver sur 5 complètement ensevelis y laissent leur vie.

Aussi, le bpa – Bureau de prévention des accidents a publié de nouvelles brochures d’information sur trois activités hivernales: le ski de randonnée, le hors-piste et la raquette à neige. Les informations et conseils qu’elles contiennent doivent aider à mieux reconnaître les risques, et à réduire ou éviter les dangers. Le bpa en appelle à la responsabilité individuelle. Il plaide en faveur d’une attitude prudente et de l’intégration d’une marge de sécurité.

En l’absence des connaissances nécessaires sur les avalanches et d’une expérience suffisante, il faudrait notamment se tenir aux principes suivants:

  • Adeptes du hors-piste et raquetteurs: au plus tard à partir du degré de danger 3 (feux avalanches clignotants dans le domaine skiable), emprunter les itinéraires de descente sécurisés et balisés en jaune, ou les sentiers raquettes balisés.
  • Randonneurs à ski: opter pour un itinéraire à faible risque, à savoir rester sur les pentes de déclivité moyenne ou emprunter une «randonnée plaisir» du bpa.
  • Suivre un cours sur les avalanches, s’informer sur les conditions du moment et emporter l’équipement d’urgence (détecteur de victimes d’avalanches, pelle et sonde).
  • Se laisser guider par une personne expérimentée ou ayant des connaissances sur les avalanches.

Documents

 

 
 

 Berne, 12 janvier 2016

 ‭(Masqué)‬ Réutilisation de l'élément de catalogue

Weitere Informationen

Kontakt

Oui