SPRACHE
>
>
Comment la prévention des accidents peut-elle contrer le stress dû à la densité du trafic?
Comment la prévention des accidents peut-elle contrer le stress dû à la densité du trafic?

Forum du bpa consacré à la planification de la mobilité urbaine

Si le nombre de blessés graves et de tués a considérablement reculé ces dernières années dans les accidents survenus sur les routes hors localité et les autoroutes en Suisse, cette tendance est moitié moins forte à l’intérieur des localités, où le nombre de piétons et de cyclistes grièvement accidentés est resté invariablement élevé. Aussi, l’édition 2015 du Forum du bpa sur la circulation routière s’est-elle penchée sur les nouvelles voies à suivre pour renforcer la sécurité routière dans les villes et les agglomérations.

Les routes helvétiques sont de plus en plus sûres. C’est du moins ce qui ressort de la statistique relative aux accidents des dernières décennies. Or, à y regarder de plus près, force est de constater que ce bilan positif ne peut être généralisé. En effet, des analyses du bpa – Bureau de prévention des accidents révèlent que l’amélioration de la sécurité routière est loin d’être aussi bonne dans les villes et les agglomérations que sur les autoroutes et les routes hors localité. Alors que le nombre de blessés graves et de tués a sensiblement diminué sur les deux dernières, la baisse est moitié moins importante sur les routes en localité. Si l’on considère uniquement les piétons et les cyclistes, la tendance est même à la stagnation. «Cette situation est d’autant plus préoccupante que la part de ces groupes d’usagers de la route devrait être amenée à augmenter dans les villes et les agglomérations», a souligné Brigitte Buhmann, directrice du bpa, lors du 17e Forum sur la circulation routière, qui a tenté de répondre à la question «Plus de sécurité malgré des besoins de mobilité croissants: est-ce possible?» aujourd’hui au Kunstmuseum de Berne.

Tout porte à croire que le stress dû à la densité du trafic va encore progresser en milieu urbain. De nouvelles formes de mobilité se développent, les moyens de locomotion les plus variés se partagent l’espace public, et leur diversité ne cesse d’augmenter. Cela étant, la sécurité des usagers de la route – en particulier les plus vulnérables d’entre eux – n’est-elle pas mise à mal? L’arsenal traditionnel de mesures suffit-il à relever ces défis?

Les mesures de prévention des accidents en localité se proposent souvent d’agir sur le comportement de certains groupes d’usagers de la route et sont de nature réactive. Ainsi que l’a relevé Ellen Townsend, Policy Director au Conseil européen de la sécurité des transports (ETSC), lors de son intervention au Forum, il faudrait au contraire envisager la sécurité comme un élément essentiel à la planification d’une mobilité durable. Car l’aménagement urbain a aussi un impact sur la sécurité, la durabilité et la santé.

Au cours de la discussion finale, Stefan Siegrist, directeur suppléant du bpa, a débattu avec des personnes d’horizons divers (politique, planification de la mobilité, technique de la circulation et sécurité routière) des stratégies pour un aménagement sûr de nos agglomérations urbaines.

 ‭(Masqué)‬ Réutilisation de l'élément de catalogue

Weitere Informationen

Kontakt

Oui