SPRACHE
>
>
Nouveaux relevés du bpa: taux de port du casque cycliste et de la ceinture de sécurité
Nouveaux relevés du bpa: taux de port du casque cycliste et de la ceinture de sécurité

​​​​Un utilisateur de vélos électriques rapides sur six ne porte pas de casque

​Depuis cinq ans, le port du casque cycliste pour les utilisateurs de vélos électriques rapides (assistance au pédalage supérieure à 25 km/h) est obligatoire. Toutefois, il semble qu’un cycliste sur six n’en ait que faire: le relevé 2017 du bpa sur le taux de port du casque cycliste montre que 17% des utilisateurs de vélos électriques rapides ne portent pas de casque. Il est également peu réjouissant de constater que le taux de port du casque cycliste stagne en dessous de 50% chez les cyclistes classiques. Néanmoins, d’autres relevés du bpa montrent que le port de la ceinture de sécurité des occupants de voitures de tourisme et le taux de feux allumés de jour se maintiennent à un niveau élevé.

Le taux de port du casque cycliste continue de stagner, comme le montre le dernier relevé du bpa. Seuls 46% des cyclistes portent un casque dans le trafic routier. Bien que, chaque année, 30 000 accidents de vélos surviennent et qu’un casque cycliste diminue le risque de blessures à la tête de moitié, près d’une personne sur deux roule sans casque cycliste. Le taux de port du casque cycliste reste néanmoins nettement plus élevé chez les plus jeunes: 77% des enfants et des jeunes de 14 ans et moins portent un casque cycliste.

Le relevé révèle également un élément surprenant: une personne sur six conduisant un vélo électrique rapide ne porte pas de casque. Et ce bien que le port du casque soit obligatoire pour les utilisateurs de vélos électriques rapides depuis 2012. En ce qui concerne les vélos électriques lents (assistance au pédalage jusqu’à 25 km/h), à l’heure actuelle, deux tiers des utilisateurs coiffent un casque cycliste. Le bpa recommande de porter un casque aussi bien à vélo classique qu’à vélo électrique.

Des taux élevés pour le port de la ceinture de sécurité et les feux allumés de jour

Le port de la ceinture de sécurité dans les voitures de tourisme continue à bénéficier d’un taux élevé (95%). Les différences importantes entre les régions linguistiques observées par le passé ont diminué au cours des dernières années.

Depuis 2014, les voitures doivent allumer leurs feux de jour même par beau temps. Le relevé 2017 du bpa montre que la loi est très bien respectée. L’année dernière, 97% des conducteurs de véhicules suisses ont allumé leurs feux de jour. Ce taux ne devrait pas connaître de variations en Suisse à l’avenir. En effet, l’introduction de l’obligation légale – un contrevenant peut écoper d’une amende de CHF 40 – et le fait que depuis 2011, tous les véhicules nouvellement mis en circulation en Europe doivent être équipés de feux de circulation diurnes, rendent un recul du taux peu vraisemblable.

Vidéo du bpa: Casque cycliste​

 

 ‭(Masqué)‬ Réutilisation de l'élément de catalogue

Oui