SPRACHE
>
>
«Zéro pour mille. Zéro problème.» 
«Zéro pour mille. Zéro problème.» 

Dès 2014: alcool interdit aux nouveaux conducteurs.

Les conducteurs entre 18 et 24 ans causent presque deux fois plus d’accidents liés à l’alcool que les 25 à 44 ans et presque quatre fois plus que les 45 à 64 ans. Dans le cadre du programme de sécurité routière Via sicura, les autorités politiques ont donc réagi: à partir du 1er janvier 2014, l’alcool au volant sera interdit aux détenteurs d’un permis d’élève conducteur ou d’un permis de conduire à l’essai. Le bpa – Bureau de prévention des accidents et ses partenaires lancent une campagne d’information afin d’attirer l’attention sur la nouvelle prescription et sur le risque accru d’accident des conducteurs alcoolisés.

La conduite sous l’influence de l’alcool représente un problème majeur pour la sécurité routière. L’alcool entrave les facultés nécessaires à la conduite d’un véhicule et augmente simultanément le goût du risque. Ceci est plus marqué chez les jeunes conducteurs: avec un taux d’alcool de 0,3 pour mille, leur risque d’accident augmente déjà de 45%. Chez eux, la perception du trafic, la maîtrise du véhicule et les automatismes correspondants ne sont pas encore totalement acquis. Ces déficits sont encore renforcés par l’alcool. De plus, les jeunes boivent plus souvent hors de chez eux, le soir et le week-end surtout. Des estimations du bpa montrent que la prescription du zéro pour mille pour les nouveaux conducteurs peut épargner entre 5 et 10 vies et éviter 50 à 70 blessés graves par année. 

La campagne et son slogan facile à retenir «Zéro pour mille. Zéro problème.» est menée par le bpa sur mandat du Fonds de sécurité routière (FSR) et en collaboration avec le Service AVJ et l’Association Suisse des Moniteurs de Conduite (ASMC). Elle traite d’une part des conséquences en cas d’infraction et donne d’autre part des conseils concrets, par exemple: 

  • Les sanctions vont de l’amende au retrait du permis de conduire et à la peine privative de liberté. De plus, la période probatoire est automatiquement prolongée d’une année lors du premier retrait de permis. En cas de deuxième retrait, le permis de conduire à l’essai est annulé. A la suite d’un accident lié à l’alcool, les assurances peuvent par ailleurs réduire drastiquement leurs prestations voire demander des remboursements.
  • Ni le café ni le sommeil ne peuvent diminuer le taux d’alcool. Seul le temps en vient à bout: l’alcoolémie diminue de 0,1 pour mille par heure. Il faut aussi savoir que le lendemain d’une soirée bien arrosée, la concentration d’alcool dans le sang peut encore être trop élevée pour conduire un véhicule. Ainsi, si l’on va dormir vers minuit avec une alcoolémie supérieure à 1 pour mille, on n’est pas encore apte à conduire à 6 heures du matin.
     

Graphique

 

Télécharger le graphique (en format PDF)

 

Liens

 

 ‭(Masqué)‬ Réutilisation de l'élément de catalogue

Weitere Informationen

Kontakt

Oui