SPRACHE
Autorisation de tourner à droite au feu rouge

Les autorités sont soumises à une certaine pression afin qu’elles autorisent ponctuellement les cyclistes à tourner à droite au feu rouge. Une analyse du bpa montre que le tourne-à-droite au feu rouge pour les cyclistes peut générer de nouvelles situations dangereuses. C’est pourquoi, le bpa est sceptique vis-à-vis de cette mesure. Cette autorisation devrait être appliquée uniquement lorsque la sécurité de tous les usagers de la route concernés est prise en considération.

De nombreuses villes et communes souhaitent encourager la pratique du vélo. Depuis le lancement du projet pilote à Bâle, les autorités subissent une pression importante pour qu’elles autorisent les cyclistes à tourner à droite au feu rouge. Cette autorisation entraînerait toutefois de nouveaux risques d’accident pour les piétons, les cyclistes, les conducteurs de véhicules motorisés et les tramways.

Le bpa a élaboré des critères en matière de sécurité et des recommandations afin de réduire au maximum les risques résultant de cette modification. Les points suivants devraient être pris en considération avant la mise en place d’une nouvelle signalisation:

  • La largeur de la bande cyclable située avant le feu de signalisation doit mesurer au minimum 1,2 m.
  • Aux feux de signalisation, un espace suffisant doit être réservé devant la ligne d’arrêt pour les vélos en attente.
  • Les cyclistes doivent être en mesure de voir les piétons qui souhaitent s’engager sur le passage piétons; il ne doit y avoir aucun obstacle à la visibilité.
  • Si la voie vers laquelle s’engagent les cyclistes comporte des rails de tramway mais pas de bande cyclable, les cyclistes ne devraient pas être autorisés à tourner à droite au feu rouge.
  • Si le volume de trafic est élevé sur la voie vers laquelle s’engagent les cyclistes, l’autorisation de tourner à droite au feu rouge ne devrait être appliquée que s’il y a une bande cyclable.
  • La déclivité de la voie depuis laquelle et vers laquelle les cyclistes tournent à droite ne devrait pas dépasser 4%.

 

Le bpa recommande par ailleurs aux autorités d’expliquer le nouveau signal à la population à l’aide d’une campagne d’information et d’indiquer clairement que les usagers de la route pour lesquels le feu est vert (p. ex. les piétons) restent prioritaires. Les cyclistes devraient par ailleurs être rendu attentifs au fait qu’en l’absence d’un signal d’autorisation aux feux de signalisation (voir image), tourner à droite au feu rouge reste amendable.

Le bpa rejette la demande supplémentaire consistant à autoriser également les véhicules automobiles à tourner à droite au feu rouge, car cela pourrait entraîner de dangereuses collisions sur les passages piétons. Des conflits entre véhicules automobiles de taille importante et cyclistes (angle mort) pourraient également survenir. Des études prouvent qu’en Allemagne et aux Etats-Unis, où cette réglementation est autorisée, les collisions entre les véhicules circulant dans un carrefour et les piétons augmentent.

 
 
 
 
 
​Juillet 2017

Weitere Informationen

Oui