SPRACHE

Historique

1938–1950

1938

  • Le 12 octobre 1938, le directeur de la Suva et le président de la Conférence suisse des directeurs d’assurance contre les accidents fondent le Bureau suisse de prévention des accidents.
  • Emil Joho dirige le bpa, assisté par une secrétaire à mi-temps.
  • La première année, le bpa assainit la place de Coire, organise un cours destiné aux moniteurs de ski et émet la première recommandation pour un produit du domaine ménage/agriculture: un protège-faux destiné à diminuer le risque d’accident lors des transports à vélo.

 

​1942

  • La première affiche du bpa contre l’alcool au volant se veut dissuasive.
  • Il n’est pas rare que des cuiseurs de pommes de terre explosent dans des exploitations agricoles. Le bpa émet des recommandations visant à prévenir de tels accidents.
1944            

Des instructeurs de la circulation se rendent régulièrement dans les écoles pour protéger les plus jeunes usagers de la route. Le bpa les soutient dans leur travail.

​1945

Le bpa réalise de premiers essais sur des fixations qui se décrochent.

 

​1946

Le bpa publie les Directives pour l’aménagement et l’équipement des pistes et itinéraires de ski.
C’est la naissance des pistes bleues, rouges et noires.

 

​1949

  • L’arrêt obligatoire est introduit dans l’ordonnance sur la signalisation routière après avoir été testé et promu par le bpa et la Fédération routière suisse.
  • Afin d’améliorer la qualité des patrouilleurs sur les pistes de ski, le bpa et la Fédération suisse de ski édictent un règlement qui prévoit la remise de fanions d’honneur aux patrouilleurs bien préparés.

​1950

  • Première campagne nationale consacrée à la sécurité routière: «Son sort… la mort?».
  • En raison d’une forte augmentation des accidents de la circulation, le bpa envisage de demander aux autorités l’obligation de munir tous les véhicules d’un enregistreur de vitesse.

 

 

​1951–1960

​1951

Le bpa lance l’idée de la création des patrouilles scolaires.

 

 

​1952

Le bpa donne des conseils de sécurité suite à l’explosion de marmites à pression.

 

​1954

  • Le sigle du bpa «Notre but: votre sécurité» est remplacé par une personne protégée par deux boucliers.
  • Dans les localités, on aménage des giratoires avec priorité de droite.

 

1956

Les PTT émettent un timbre spécial «Attention enfants».

 

​1958

Emil Joho, premier directeur du bpa, décède dans l’exercice de ses fonctions. Robert Walthert lui succède.

​1959

Se basant sur l’exemple suédois, où le nombre de morts sur la route a diminué de moitié grâce à la ceinture, le bpa encourage le port de cette dernière dans notre pays.

​1960

  • Pour la première fois, d’énormes affiches sont placées au bord des routes hors localité et des autoroutes pour sensibiliser aux risques dans la circulation routière.
  • On remplace le chauffage à charbon par des fourneaux à gaz et à mazout. Le caractère souvent improvisé du montage provoque assez fréquemment des explosions, des incendies et des problèmes d’effluents gazeux.

 

 

 

​1961–1970

1961

  • Le bpa diffuse le premier appareil de réglage des fixations de ski dans les magasins de sport.
  • Le bpa transfère son siège dans le bâtiment de la Suva à la Laupenstrasse 11, à Berne.

 

 

​1964

  • Conduire avec une alcoolémie supérieure à 0,8 pour mille est punissable.
  • «Seules des poules errent sur la chaussée», une affiche fort remarquée mais aussi controversée..

 

​1967

  • Au vu de l’intérêt croissant pour la lutte contre les accidents de ménage, le bpa met à disposition des diapositives pour sensibiliser aux risques.
  • La mode pousse les femmes à porter des chaussures à talons hauts. Le nombre de chutes qui en résultent monte en flèche.

 

 

​1969

  • Le bpa se plaint d’un «excès de signaux» sur les routes suisses.
  • Le graphiste bâlois Edi Hauri conçoit l’une des affiches les plus facilement identifiables, «Attention enfants».
  • Les explosions d’émulsionneurs font les gros titres des journaux.

 

​1970

  • Le bpa lance un label de qualité pour les fixations de ski.
  • Toujours plus de téléviseurs prennent feu.

 

 

​1971–1980

​1971

  • Il est obligatoire d’équiper les voitures de tourisme, voitures de livraison et minibus de ceintures de sécurité sur les sièges avant.
  • Les enfants sont trop souvent victimes d’accidents dans les escaliers roulants.

 

 

 

​1973

S’inspirant d’un modèle anglais, le bpa crée le réseau des délégués bpa à la sécurité, au nombre de 1200 environ fin 2012.

​1974

Les planches à roulettes deviennent une source d’accidents. Les autorités communales sont invitées à réserver des places d’exercice spéciales à cet effet.

 

​1976

  • En collaboration avec l’EMPA de Saint-Gall et l’Institut de médecine légale de Zurich, le bpa définit des exigences minimales pour la sécurité des casques (moto et vélomoteur) et crée un label de qualité.
  • Naissance du slogan «Les têtes intelligentes se protègent».
  • La loi fédérale sur la sécurité d’installations et d’appareils techniques (LSIT) entre en vigueur.

 

​1977

Premiers essais des marquages «dents de requin» aux bifurcations sans priorité.

 

​1979

  • En collaboration avec l’EPFL, le bpa lance un appareil de réglage électronique des fixations de ski.
  • Tapis et paillassons antidérapants sont distingués par un label de qualité du bpa.

 

​1980
  • Le Courrier bpa enfants informe les jeunes parents, à un rythme semestriel, sur les possibilités de prévenir les accidents des petits jusqu’à l’âge de 6 ans. Dès 2007, la série inclut des conseils pour les enfants jusqu’à 8 ans.
  • Le millième délégué bpa à la sécurité est nommé.
  • Les accidents liés à l’utilisation de tondeuses à gazon sont en augmentation.

 


 

​1981–1990

​1981

  • Le port de la ceinture sur les sièges avant de même que le port du casque pour les motards deviennent obligatoires.
  • Robert Walthert part à la retraite. Heinz Jung devient le nouveau directeur du bpa.

 

 

​1982

  • Le «bpa mobile» est mis en route.
  • De concert avec l’Association suisse des organisations de femmes, Pro Senectute, la Croix-Rouge suisse et l’Alliance suisse des samaritains, le bpa lance la campagne «Prévention des accidents au foyer».

 

​1984

  • La limitation à 50 km/h à l’intérieur des localités est introduite et cinq ans plus tard, c’est au tour des 80 et 120 km/h d’être confirmés en votation populaire.
  • Les toboggans géants sont toujours plus populaires dans les piscines. Le bpa élabore un guide pour leur construction et leur exploitation.
  • Le bpa devient une fondation privée. La Suva et des assureurs privés sont représentés au sein du Conseil de fondation.

 

 

​1985

  • Un accident de sport sur trois se produit au football. Le bpa publie des conseils pour un football sûr, de concert avec des partenaires.
  • La protection contre le courant de défaut pour les constructions nouvelles, les transformations de salles de bains et pour les appareils électriques extérieurs fait maintenant l’objet de prescriptions.

 

 

​1986

Le bpa développe un dispositif de protection destiné aux enfants et adaptable aux divers types de cuisinières.

 

​1988

Le bpa fête ses 50 années d’existence. Il affrète des wagons CFF et un véhicule d’exposition des PTT où les voyageurs découvrent une exposition présentant ses activités.

 

​1989

L’action «Sécurité à la carte» donne des recommandations sur la façon de concevoir et d’aménager la cuisine et d’y travailler en toute sécurité.

 

​1990

  • Le port du casque obligatoire pour les cyclomotoristes entre en vigueur.
  • La Suva, l’EMPA et le bpa élaborent un règlement concernant les semelles et revêtements de sol antidérapants dans la perspective d’instaurer un label de qualité du bpa.

 

 

​1991–2000

​1991
  • La vignette de ski du bpa fait son apparition et encourage les skieurs à faire régler leurs fixations avant le début de chaque saison.
  • En collaboration avec Schweizer Fernsehen, le bpa est responsable des contenus du jeu télévisé «Tele Ralley».

​1993

  • Publication d’une importante étude du bpa sur les accidents d’enfants. L’étude se fonde sur l’évaluation de près de 7000 accidents impliquant des enfants. Conclusions: sur la base d’une extrapolation, 120 000 enfants doivent être pris en charge par un médecin.
  • Une étude sur l’accidentalité dans le snowboard révèle la nécessité d’agir dans cette nouvelle discipline sportive.

 

​1994

  • L’action «Chevalier de la Route» fête ses 25 ans d’existence. Elle récompense le courage de personnes ayant porté secours à des usagers de la route en danger. Fin 2012, les Chevaliers de la route étaient au nombre de 444.
  • De nouvelles dispositions entrent en vigueur pour les piétons qui traversent aux passages pour piétons: l’obligation de faire un signe de la main est supprimée. Les piétons doivent indiquer leur volonté de traverser et bénéficient de la priorité sur de tels passages.
  • Introduction du port obligatoire de la ceinture sur les sièges arrière des véhicules.
  • Heinz Jung part à la retraite. Peter Hehlen lui succède à la tête du bpa.

 

​1995

  • Le bpa décide de publier le magazine «Réflexe», qui paraît à un rythme semestriel et est distribué à tous les ménages.
  • Le bpa crée un poste de porte-parole en Suisse romande.

 

​1997

  • Pour la première fois, le bpa réalise un comptage de l'utilisation des dispositifs de retenue pour enfants. Résultat: 70% des enfants de moins de 12 ans sont assurés en voiture.
  • «Never without», déclare Roger Moore dans un spot télévisé. Il entend bien sûr la pratique du ski sans la vignette de ski du bpa.

 

​1998

  • Pour la première fois, le bpa se penche sur le port du casque cycliste. Résultat: le taux de port du casque est en moyenne de 14% pour l'ensemble de la Suisse.
  • La campagne «Dummies never die» vise à prévenir les accidents de sport et de la route.

 

​1999

  • Naissance de la «Vision zéro» dans la circulation routière.
  • Tous les deux ans, un prix doté de 15 000 francs est attribué aux communes qui s’engagent en faveur de la sécurité.


 

​2001–2014​

​2001

Lancement d’un programme de prévention de six ans visant à promouvoir les protège-hanches chez les personnes sujettes aux chutes.

 

​2002

Avec cinq autres institutions, le bpa présente SignalDouleur sur le site d’Yverdon de l’Expo 02.

 

​2004

  • Peter Hehlen part à la retraite. Brigitte Buhmann reprend la direction du bpa le 1er janvier. Elle accorde une importance prépondérante à la communication.
  • Le bpa se lance dans la prévention ANP en entreprise.
  • Lancement de la campagne «Un verre, ça roule!». Le bpa fait face à une plainte de la Fédération suisse des cafetiers, restaurateurs et hôteliers, qu’il écarte avec succès.

 

​2005

  • Le taux limite d’alcool toléré au volant passe de 0,8 à 0,5 pour mille; le système en deux phases pour l’obtention du permis de conduire entre en vigueur.
  • Mise sur pied d’un centre de cours selon la devise «Former les enseignants».
  • Le rapport SINUS paraît pour la première fois – une série de publications qui donne chaque année des renseignements sur le niveau de sécurité et les accidents dans la circulation routière.

 

 

​2007

La campagne «1000 accidents par jour. Protège-toi» vise principalement à sensibiliser les jeunes adeptes de sports de neige à ce sujet.

 

 

 

2008

  • Pour ses 70 ans, le bpa déménage dans de nouveaux locaux à la Hodlerstrasse 5a, vis-à-vis du Musée des beaux-arts de Berne.
  • Première parution d’«objectif sécurité», le magazine pour les partenaires de la prévention.

 

​2009

  • La campagne lancée en 2005 sur la ceinture de sécurité prend fin. Le taux de port passe de 55 à 83% au Tessin.
  • Franky Slow Down, ange de blanc vêtu, promeut avec succès une vitesse adaptée sur la route.

​2010

Lancement du programme prioritaire «Chutes». Objectif: réduire notablement le nombre de chutes (près de 300 000 par année).

 

 

​2011

  • De 16% à l’hiver 2002/2003, le taux de port du casque de ski est passé à 81%.
  • C’est avec succès que le bpa organise le vingtième congrès des instructeurs de la circulation, avec près de 270 participants.

 

 

​2012

Le Parlement entérine le programme de sécurité Via sicura, pour lequel le bpa avait réalisé le rapport de base au début des années 2000.

 

2013

  • Le bpa fête ses 75 ans sous la devise «75 ans, et en avant». Il met sur pied une exposition interactive consacrée à la prévention. Un timbre-poste est émis pour l’occasion. Davantage d’informations sur l’anniversaire.
  • Le bpa renforce la prévention ANP en entreprise sur la base d’une analyse détaillée du marché.

2014

  • ​Le bpa met l’accent sur les entreprises. Il lance un paquet préventif prêt à l’emploi pour les PME: le SafetyKit.
  • Les instruments ISSI visent à augmenter la sécurité de l’infrastructure routière. Le bpa conseille en les appliquant pour la première fois et forme les chargés de sécurité cantonaux.

 


​2015

Entrée en scène des nouvelles figures d'identification du bpa pour les tout-petits: les Pylonis. Ils aident les instructeurs et instructrices de la circulation à enseigner aux enfants le comportement correct à adopter dans la circulation routière en tant que piéton.